Faits et Mefaits

Faits et Mefaits (39)

Dernières Brèves

Incendies géants : au secours l’Algérie brûle !

mardi, 08 août 2017 09:49 Written by
En Algérie, le bilan des incendies s’aggrave. Les autorités ont annoncé dimanche 6 août que plus de 14 000 hectares avaient brûlé depuis le 1er juin dans plus de 1 600 feux de forêt. Le ministre de l’Agriculture a promis des indemnisations pour les agriculteurs.
 

Un immense incendie a par exemple ravagé les champs d’oliviers de Tifra en Kabylie. en cause, selon la population, le manque de moyens des pompiers pour stopper les flammes, et notamment l’absence de Canadairs, ces avions-réservoirs d’eau qui larguent des dizaines de mètres cubes et permettent d’écraser les flammes sur une large bande de terre.

Dans cette localité située près de Béjaia, 400 hectares ont brûlé en une demi-heure. Les pompiers ont reçu l’aide des habitants. «  Toute la commune est mobilisée, et même les autres communes ont envoyé des citernes, gens. Ils ont fait leur devoir », explique Nadjim Kettou, le chef du comité de village, interviewé par RFI.

Ce week-end, des hélicoptères de transport ont été mobilisés, pour la première fois pour larguer de l’eau dans l’est du pays, où les incendies se poursuivent. Toutefois ils n’ont ni la capacité, ni l’efficacité des Canadairs et leur intervention sur les zones en flammes est également très dangereuse - pour eux mêmes. Face à ce mal saisonnier que constituent les incendies de forêts en Algérie, beaucoup appellent les autorités à faire des investissements structurels permettant d’assurer une meilleure défense des exploitations voire des villages isolés.

Comment

Tunisie : deux touristes allemandes blessées à coups de couteau

lundi, 03 juillet 2017 16:06 Written by
Un homme mentalement perturbé a poignardé et blessé deux touristes allemandes le vendredi 30 juin dans le souk de l’artisanat de Nabeul,un marché tunisien près de la station balnéaire de Hammamet, a déclaré le gouvernement tunisien.
 

L’attaque contre une mère et sa fille de 27 ans a eu lieu dans le marché des arts et métiers de la ville de Nabeul, ont déclaré les ministères du tourisme et de l’intérieur dans un communiqué conjoint. Il ne s’agit pas d’un acte de terrorisme", ont-ils précisé, c’est l’acte d’un "déséquilibré mental".

La mère a été légèrement blessée et traitée sur place alors que sa fille « est en état stable », ont déclaré les ministères, ajoutant que l’attaquant avait été arrêté par la police. Les deux femmes ont été hospitalisées mais sont "hors de danger", a déclaré Imene Hamdi, du bureau de presse du ministère de la Santé.

Deux attaques terroristes visant des touristes ont tué 59 étrangers et un agent de police tunisien en 2015, ce qui a entraîné une chute des revenus dans le secteur clé du tourisme.

Comment

Abidjan: 02 jours de pluies, 08 morts, des habitations fortement menacées

vendredi, 26 mai 2017 09:13 Written by

Un amas de pierres. Des débris de briques. Des morceaux de mur. Un matelas dont la plus grande partie est encore enfouie dans le sol. C’est le matelas de dame Marie Lompo. Elle y a poussé son dernier soupir. Emportée par un mur qui a cédé sous le poids d’une marre d’eau. Sa nièce Namouanon Lucie, 3 ans, qui se trouvait avec elle a aussi été tuée. Nous sommes à Angré 7e tranche, entre le siège du Conseil national de la presse et le stade d’Angré. La forte pluie de mercredi 23 mai a mis fin à  la vie de la jeune fille. Qui venait de se marier à Naba Hervé, commerçant à Angré.

De son Burkina Faso natal, elle avait trouvé l’amour. Un mariage coutumier et elle obtient l’autorisation de la famille à rejoindre son homme. Direction, Abidjan. Destination, le quartier chic de Cocody Angré 7e tranche. Là, au dos d’un superbe immeuble, une maison de fortune. Le couple s’y est installé. Mercredi dernier, Marie Lompo, vendeuse de cigarettes, quitte son commerce aux environs de 16 h. La pluie l’empêchait de vendre. Elle est entrée avec sa nièce. Le mur de la clôture de l’immeuble voisin, visiblement mal bâti, s’est effondré sur eux. « Nous sommes sans voix. Elle était pleine de vie. Quand elle a fermé son commerce pour rentrer, si on savait, on allait la retenir » nous dit, les larmes encore aux yeux, son oncle Namoano Louis.

On a peur, mais on est là. Comme si on attendait la mort

Hier encore, il pleuvait lorsque nous sommes arrivés sur les lieux pour quelques prises de vues. Vingt-quatre heures après le drame, le site est encore envahi par des badaud. Les visages tristes, les gorges nouées.

Tout le petit monde présent est encore affecté. C’est qu’on pleure certes une voisine, mais aussi on est inquiet pour les autres habitations. Là où dame Marie Lompo a trouvé la mort, se trouve un bidonville très exposé. Logé au fond du caniveau géant à ciel ouvert, il est sous la menace de deux terribles dangers. Inondation et éboulement. « On a peur, très peur. Si on quitte aussi, on ne sait pas où aller ».

Des jeunes, le regard fixé sur ce qui reste de la de la maison de Marie Lompo s’interrogent. Une maison qui était beaucoup moins exposée que les leurs. «  Elle et son mari était un peu à l’abri, du moins c’est ce que nous pensions. ». Avec ce qui est arrivé, les habitants de ce bidonville d’Angré n’ont plus le sommeil. Ils ont peur mais ils sont là. Comme s’ils attendaient la mort. 

Même inquiétude à la Riviera Bonomoin. Dans les environs de la rue ministre, abonnée aux inondations, il y a un bidonville. Eux aussi sont attristés. Il n’y a pas eu de morts là-bas, mais au quartier voisin, un gamin, Samadougou Brahima a trouvé la mort. Fauché par une clôture que rien ne présageait à la chute. L’église évangélique La destinée, bâtie dans une zone en principe pas sujette à risque, a vu hier sa clôture lâcher,  et arracher la vie à Samadougou Brahima qui préparait son entrée en sixième. Un autre gamin a été blessé.

Hier aussi, la rue ministre de la Riviera a connu des montées d’eau de ruissellement. Comme à chaque forte pluie. Dans ce quartier chic, on a bâti de belles maisons sans prévoir le passage d’eau de ruissèlement. 

On a même remblayé des passages naturels de l’eau, morceler l’espace en lots pour les vendre à prix d’or à des particuliers. Tel le propriétaire du luxueux lounge, ces night club ultra modernes. Beaucoup d’investissements dans un basfond où précédemment les collines déversaient leurs eaux de ruissellement…A chaque pluie, les mêmes dégâts. Après chaque pluie, les mêmes travaux.  

A Youpogon Bae, deux familles ont été ensevelies sous leurs maisons. Cinq personnes tuées. A un endroit où on ne devait pas construire des maisons.  Les autres habitants de ce bidonville pleurent leurs amis mais aussi redoutent le même scénario. D’autres pluies arrivent…Rien pourtant ne sera fait. Là comme ailleurs. 

 

Bledson Mathieu

Comment

Maroc : ce nombre élevé d’hommes battus par leurs femmes !

lundi, 08 mai 2017 09:56 Written by
Au Maroc, le nombre d’hommes battus par leurs épouses est très élevé, a indiqué le président du Réseau marocain pour la défense des droits de l’Homme.
 

Selon une association de défense d’hommes battus, plus de 20 000 cas lui ont été signalés depuis 2008. Bladi.net qui cite le président du Réseau marocain pour la défense des droits de l’Homme, Abdelfattah Bahjaji, souligne que rien que depuis octobre dernier, 1 500 cas de violences envers les hommes ont été dénombrés. Un nombre très élevé.

Expliquant que rares sont ceux qui en parlent et encore mois osent le déclarer avoir été battus par leur épouses, M. Bahjaji indique que « dans de nombreux cas, c’est la mère ou la sœur de la victime qui dénonce les faits à l’association ». Il cite l’exemple d’un professeur à Marrakech dont l’affaire a été dénoncée par sa sœur. Ayant remarqué un changement brutal du comportement de son frère, elle a fini par trouver des objets de sorcellerie cachés à l’intérieur du matelas du lit de la chambre à coucher. « Par peur d’être brutalisé par son épouse, la victime a préféré se taire », reprend le site.

Abdelfattah Bahjaji va plus loin soulignant que 20% des cas traités par son association concernent les violences matérielles et conjugales. Et d’énumérer que cela va du retrait de la carte bancaire au passeport, en passant par le vol du titre immobilier ou encore de l’argent. Il confie que son association va parfois jusqu’à prendre en charge des cas de violence physiques, avec notamment des cas de fracture à la mâchoire, morsure, gifles ou encore des blessures nécessitant des points de suture.

des cas de violence sexuelle ont aussi été dénombrés. C’est l’exemple d’un jardinier venu demander conseil auprès de l’association, car « sa patronne, une femme mariée, l’obligeait à avoir des rapports sexuels avec elle. A chaque fois, elle le harcelait pour qu’il assouvisse ses désirs ».

Comment

Scoop

Trois ans après son élection, le gouvernement libéral de Justin…
La sud-africaine Demi-Leigh Nel-Peters succède à la française Iris Mittenaere…
Un homme mentalement perturbé a poignardé et blessé deux touristes…
Un amas de pierres. Des débris de briques. Des morceaux…

L’Allemagne pourrait construire au Maroc des centres pour le retour des migrants

lundi, 08 mai 2017 09:54 Written by
L’Allemagne aurait débloqué un premier budget de près d’un million d’euros pour construire deux centres de placement pour migrants mineurs volontaires ou expulsés du pays.
 

Le Bureau fédéral allemand pour la migration et les réfugiés compte construire des centres au Maroc afin de placer des migrants mineurs, volontaires ou pas rapporte Bladi.net.

Un premier budget d’un peu moins d’un millions d’euros aurait été débloqué pour la construction des deux premiers centres d’une centaine de places chacun. D’autres pays comme la Suède pourraient s’associer au financement du projet précise Bladi qui explique que des salles de classes sont prévues.

Le sujet est contesté par l’opposition allemande.

Comment

Une campagne pour informer les migrants africains

mercredi, 15 mars 2017 16:13 Written by
19 567 migrants sont arrivés en Italie par la mer en 2017. Après le dernier naufrage de ce week-end, 521 sont morts en mer - 50 de plus par rapport à la même période en 2016. La majorité de ces migrants sont originaires du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Nigéria et de la Gambie – comme en 2016.
 

Certains des migrants qui arrivent en Europe et qui partagent leur épreuve avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) révèlent que leur voyage était beaucoup plus dangereux que prévu. Beaucoup ignorent les dangers et les risques de migrer avec l’aide de passeurs, non seulement en mer ou dans le désert, mais aussi dans des pays de transit tels que la Libye. Evoquer les risques qui ont menacé leur vie le long de leur voyage est souvent très pénible et dans de nombreux cas, la plupart des migrants souhaitent oublier et aller de l’avant avec leur vie et ont donc tendance à ne pas partager leur expérience avec les pairs qui sont encore à la maison.

La campagne Aware Migrants vise à informer les migrants de 15 pays - principalement en Afrique de l’Ouest, en Tunisie et en Egypte - sur les dangers de la migration irrégulière à travers le désert du Sahara, la Libye et la mer Méditerranée.

La campagne est lancée dans les pays cibles de transit et d’origine en Afrique à travers les médias sociaux, la télévision et des spots radio.

Comment

Côte d’Ivoire : Un cachalot découvert mort à Assouindé (Assinie)

mercredi, 22 février 2017 12:47 Written by

Abidjan, 22 fév - Un cachalot communément appelé baleine a été découvert mort à Assouindé sur le littoral ivoirien dans la nuit du samedi à dimanche, indique une note d’information du Centre Ivoirien anti-pollution, rapportée par la presse. Ce mastodonte d’une dimension de 12 mètres de long et de 4 mètres de large avec une tête emportée depuis la haute mer, couleur blanche au niveau du flanc et noir au niveau dorsal, a échoué à Assouindé, précisément dans le village d’Abouakro S/P de Bonoua, selon le récit des riverains. « Le corps du cachalot en état de putréfaction avancée gisait depuis quelques jours devant un restaurant en bordure de mer.

Informé seulement une semaine après (soit le lundi 20 février), le CIAPOL a dépêché une équipe en vue de mettre fin au supplice des riverains, suffoquant à cause de l’odeur nauséabonde que dégageait l’animal », souligne le document. Le CIAPOL a procédé à l’enfouissement de l’animal qui venait encore d’échouer sur le littoral ivoirien. Le mastodonte qui a échoué aux larges serait morte naturellement ou après une collusion accidentelle avec les hélices d’un navire. L’échouage de baleines est fréquent dans cette zone côtière de la côte d’Ivoire. L’avant dernier cas remonte au 15 février 2015, a-t-on appris.

 

Silvere Gael Bossiei pour Diaspotv

Comment

Tunisie : Béji Caïd Essebsi s’engage une nouvelle fois à réviser la loi 52 sur le cannabis

lundi, 20 février 2017 10:58 Written by

La loi 52, qui pénalise les consommateurs de drogues, vivrait ses derniers jours. En attendant qu’elle soit abrogée, le président de la République tunisienne s'est engagé dimanche 19 février à suspendre les arrestations policières.

Béji Caïd Essebsi s’était engagé lors de la campagne électorale de 2014 à revoir la loi 52, mais le projet de loi présenté à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) n’a toujours pas obtenu l’aval des députés malgré la mobilisation de la société civile.

La loi 52 est, dans l’arsenal juridique hérité de Ben Ali, l’une des plus sévères : elle condamne à un minimum d’un an de prison et à une amende de 1 000 dinars toute personne arrêtée dont le test d’urine est positif à la consommation de stupéfiants et interdit aux magistrats de tenir compte de circonstances atténuantes. Conséquence : pas moins de 8 000 détenus, en majorité des jeunes, purgent leur peine pour avoir fumé un joint.

« Un an d’emprisonnement, c’est trop »

L’arrestation le 12 février de deux bacheliers dont l’année scolaire se trouve compromise a ému l’opinion et accentué la levée de boucliers contre la loi 52. Au point que Youssef Chahed, chef du Gouvernement, appelle à la dépénalisation du cannabis tandis que des figures médiatiques comme le chroniqueur Hassen Ben Othman reconnaissent en direct à la télévision avoir consommé du cannabis.

Comment

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2