COTE D'IVOIRE : ATELIER NATIONAL SUR LA PARTICIPATION DES PARTIES PRENANTES A LA RESILIENCE DES POPULATIONS ET DES ECOSYSTEMES DES REGIONS DE LA FORET DE TAI ET DE LA ZONE COTIERE DE FRESCO, AU CHANGEMENT CLIMATIQUE.

COTE D'IVOIRE : ATELIER NATIONAL SUR LA PARTICIPATION DES PARTIES PRENANTES A LA RESILIENCE DES POPULATIONS ET DES ECOSYSTEMES DES REGIONS DE LA FORET DE TAI ET DE LA ZONE COTIERE DE FRESCO, AU CHANGEMENT CLIMATIQUE. Featured

Un atelier s’est ouvert le mercredi 11 octobre 2017 à l’hôtel Palm Club de Cocody. Cet atelier qui s’étendra sur 2 jours porte sur la Présentation du Programme WABICC aux parties prenantes suites aux consultations préliminaires. Pour la cérémonie d’ouverture, c’est Monsieur Brahima FOFANA, Directeur de Cabinet représentant le Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable qui a prononcé le mot de Mme Anne Désirée OULOTO. Notons que le représentant de WABICC est le docteur Jacques ABE, organisateur principal dudit atelier.

Le Programme WABiCC de l’USAID comprend trois composantes : la 1ère composante vise à combattre le trafic illégal de la faune, la 2ème composante cherche à améliorer la résilience côtière en Afrique de l’Ouest et la 3ème composante tend à réduire la déforestation, la dégradation et les pertes de biodiversité dans les principales zones forestières. Il aidera les institutions et les parties prenantes aux niveaux régional, national et local, à développer des capacités en matière d’approches intersectorielles à l’échelle du paysage afin de protéger la biodiversité, d’améliorer la résilience face au climat et d’atténuer les effets du changement climatique sur les communautés vulnérables.

1. COMBATTRE LE TRAFIC ILLEGAL D'ANIMAUX SAUVAGES

L'Afrique assiste actuellement à la dégradation de sa biodiversité provoquée par la demande croissante d'animaux sauvages et de produits dérivés. Face à cette menace, la 6ème session spéciale de la conférence ministérielle africaine sur l'environnement (AMCEN) a invité l'Union Africaine à considérer la ratification des accords continentaux existants pour le renforcement de la coopération dans ce crime contre la flore et faune sauvage.
Le gouvernement américain, à travers le projet WABiCC travaille avec des partenaires pour comprendre mieux ce phénomène dans la région et entreprendre des activités pour mieux faire comprendre, sensibiliser, renforcer les capacités sur la question.

2. AMELIORER DE LA RESILIENCE COTIERE

En Afrique de l'Ouest, les efforts d'adaptation au changement climatique ont porté principalement sur l'agriculture et l'élevage dans les régions de Sahel et de forêt. La croissance des populations due à la migration vers la côte contribue à la vulnérabilité des écosystèmes côtiers qui méritent attention particulière. Les mesures d’adaptation ne sont pas encore bien comprises.
WABiCC travaille avec des partenaires régionaux, les gouvernements, et les communautés locales pour mieux comprendre la politique, la pratique, et les lacunes de recherches, pour les combler, mais également, produire et disséminer l'information, et proposer des mesures concrètes.

3. REDUIRE LA DEFORESTATION, LA PERTE DE LA BIODIVERSITE, LA DEGRADATION DE LA MANGROVE ET DES FORETS ADJACENTES

Les activités de cette composante sont principalement situées dans les pays de l'Union du Fleuve Mano (MRU) comprenant la Côte d'Ivoire, la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria.
Les études récentes montrent qu'il reste seulement que 11 pour cent des superficies de forêt tropicale dense en Afrique de l'Ouest. De plus, environ 30 pour cent des mangroves d’Afrique de l’Ouest et du Centre ont été perdues durant les 25 dernières années.
Pour aborder cette question, plusieurs initiatives ont été établies aux échelles mondiale, régionale, et nationale avec la signature de la Convention sur la Diversité Biologique (CBD) en 1992 et de la Convention pour la Coopération dans la protection et le développement de l'environnement marin et côtier de la région d'Afrique de l'Ouest, du Centre et du Sud (Convention d'Abidjan) en 1981.

 

Charles Lebon Deboya pour Diaspotv

Read 835 times
Rate this item
(0 votes)

About Author

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2