CÔTE D'IVOIRE / Déboires de l'école ivoirienne : Les Chefs traditionnels interpellent l'État.

CÔTE D'IVOIRE / Déboires de l'école ivoirienne : Les Chefs traditionnels interpellent l'État. Featured

L'école en Côte d'Ivoire traverse une période de turbulence faute de grèves répétées des enseignants dans les établissements scolaires, secondaires et supérieurs. Cette situation s'est beaucoup plus dégradée depuis que les négociations entre les différents syndicats du corps enseignant et le Gouvernement Ivoirien ont marqué un arrêt.

Face donc à ces maux qui minent l'école Ivoirienne, la chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire est montée au créneau pour faire des propositions de sortie de crise à l'État. C'était au cours de la rencontre qu'ils ont ténue le mardi 27 février 2019 à Zeaglo, localité située à l'ouest du pays.

Joseph Tahouo Gnanhoutoho ( Chef de Canton Zéabahon) dans le département de Blolequin a situé les enjeux de cette initiative.

" La situation de l'école en Côte d'Ivoire nous préoccupe énormément, c'est pourquoi nous tenons cette rencontre pour interpeller le gouvernement Ivoirien sur l'implication des Chefs traditionnels à la résolution de cette autre crise. Nous avons biens de méthodes de résolution et notre expertise à soumettre aux gouvernants. " A indiqué le Chef coutumier.

Puis d'ajouter " Une telle crise ne doit pas se résoudre dans la répression ni être politisée. Cela y va de l'avenir de nos enfants, futurs cadres du pays. Alors nous demandons à l'État de mette de l'eau dans son vin, abandonne les mesures répressives pour continuer toujours dans la Voie du dialogue avec les enseignants." A conseillé le Chef de Canton Zéabahon.

Pour sa part, Joseph Blanchard Doh, Chef suprême de l'Union des Wê a quant à lui, entamé une tournée dans les régions du Cavally et du Guemon en vue de recenser les propositions de sortie de crise de ses pairs sur la situation du moment.

Vue donc l'extrême gravité du problème qui trouble l'école Ivoirienne, les Chefs coutumiers ont invité tous les acteurs politiques et ceux du système éducatif à l'apaisement. Aussi ont -ils proposé l'organisation d'une conférence nationale au Gouvernement pour trouver des solutions idoines à la crise qui perdure dans l'école en Côte d'Ivoire.

Notons que malgré les efforts fournis par les uns et les autres pour la reprise des cours, les écoles et les universités restent toujours fermées en Côte d'Ivoire.


Oscar Goué pour Wê Radio

Read 71 times
Rate this item
(0 votes)

About Author

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2