Le séisme et le tsunami en Indonésie ont fait plus de 1200 morts

Le séisme et le tsunami en Indonésie ont fait plus de 1200 morts Featured

INDONÉSIE - Le bilan du séisme suivi du tsunami qui a frappé l'Indonésie le 28 septembre s'est alourdi, dépassant les 1200 morts, a indiqué l'agence de gestion des catastrophe mardi 2 octobre.

"A 13H00 le dernier bilan disponible est de 1234 morts", a indiqué Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes au cours d'un point presse.

Le précédent bilan faisait état de 844 morts. Selon les autorités, le bilan devrait s'alourdir à mesure que les secours parviennent à établir le contact avec les villages isolés. Les secours manquent d'équipements lourds. Ils peinent également du fait de la coupure des routes et de l'ampleur même des dégâts.

Alors que les autorités avaient toléré ces derniers jours que la population se serve dans les magasins devant le manque d'approvisionnement et l'aide qui tardait à venir, la police a arrêté mardi 35 personnes pour avoir volé des ordinateurs et de l'argent et s'est engagée à arrêter les pillages.

Des régions peu accessibles aux secours

L'armée indonésienne dirige les secours mais à la suite d'un appel du président, des ONG internationales ont également dépêché des équipes sur le terrain.

La Croix-Rouge a annoncé mardi avoir fait une découverte macabre dans une église du centre des Célèbes balayée par une coulée de boue: "Trente-quatre corps au total ont été retrouvés", a déclaré à l'AFP Aulia Arriani, une porte-parole. L'âge exact des victimes n'a pas été précisé dans l'immédiat. Initialement, 86 jeunes participaient à un camp d'étude de la Bible dans le Centre de formation de l'Eglise de Jonooge avaient été portés disparus. Le sort de ceux dont les corps n'ont pas été récupérés était non précisé dans l'immédiat.

Le district montagneux de Siri Biromaru, au sud-est de Palu, est difficile d'accès et les secouristes sont confrontés à une marche exténuante pour récupérer les victimes.

Le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (UNOCHA) a estimé lundi à 191.000 le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire d'urgence, dont 46.000 enfants et 14.000 personnes âgées. Nombre d'entre elles vivent dans des régions qui ne sont pour l'heure pas au centre des efforts d'aide gouvernementaux.


Media

Read 27 times
Rate this item
(0 votes)

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2