Le pays détrône la Suisse au classement du World Economic Forum, qui fait désormais la part belle à l'innovation. La France est 17ème, même si l'institution souligne sa capacité à «générer des idées inédites». Le pays détrône la Suisse au classement du World Economic Forum, qui fait désormais la part belle à l'innovation. La France est 17ème, même si l'institution souligne sa capacité à «générer des idées inédites».

Les États-Unis deviennent le pays le plus compétitif au monde Featured

Les États-Unis ont l'économie la plus compétitive et la plus innovante du monde, révèle mercredi un classement dressé par le Forum économique mondial (WEF) après un changement de méthodologie, qui a relégué la Suisse de la première à la 4ème place. Pour l'édition 2018 de son Rapport sur la compétitivité mondiale, le WEF, qui réunit chaque année en janvier l'élite économique et politique dans la station de ski huppée de Davos (est de la Suisse), a utilisé «une toute nouvelle méthodologie afin de bien saisir la dynamique de l'économie mondiale en ces temps de quatrième révolution industrielle». L'organisation a mesuré la compétitivité de 140 économies par le biais de 98 indicateurs répartis en 12 piliers, notamment les institutions, les infrastructures, la stabilité macroéconomique et la capacité d'innovation.

» LIRE AUSSI - Trump, protectionniste à l'extérieur, mais très libéral à l'intérieur

 

Les atouts américains: un marché du travail dynamique, une capacité d'innovation unique

«Tous ces facteurs combinés, les États-Unis réalisent la meilleure performance globale avec un score de 85,6 (sur 100), devant Singapour et l'Allemagne», a indiqué le WEF dans un communiqué. Les États-Unis «sont un centre d'innovation», a déclaré à l'AFP Saadia Zahidi, membre du comité exécutif du WEF. «Ils réussissent bien sur leur marché du travail, ils se débrouillent bien concernant la taille de leur marché et assez bien pour ce qui est de leurs institutions», a-t-elle ajouté. La première économie mondiale est également une «locomotive de l'innovation» .

Mais le rapport dénonce aussi un «affaiblissement du tissu social et une détérioration du contexte sécuritaire». Les États-Unis se classent ainsi à la 56ème place avec un taux d'homicides 5 fois plus élevé que le taux moyen des économies avancées. Le WEF souligne aussi le mauvais score dans le domaine de la santé, avec une espérance de vie en bonne santé de 67,7 ans (46ème place), soit trois ans de moins que la moyenne des économies avancées et six ans de moins qu'à Singapour et au Japon.

Alors que le classement ancien citait la dette publique comme un point de faiblesse des États-Unis, le nouveau leur accorde une note quasi parfaite de 99,2 pour leur «dynamique de la dette.» Les experts du Forum ont démenti que l'étude ait été remodelée pour être au goût du président américain Donald Trump, qui a fait le déplacement à Davos en janvier pour vendre son slogan «America First» à l'élite mondiale réunie par le WEF dans la station alpestre suisse.

» LIRE AUSSI - Politiquement incorrectes, les réformes de Trump sont un succès pour l'économie américaine

La France 17ème, mais avec un bon «état d'esprit» et des «idées inédites»

La Suisse, qui détenait la première place depuis 9 ans, a obtenu un total de 82,6 points, selon la nouvelle méthodologie, et finit quatrième. En Asie, Hong Kong arrive en 7ème position (82,3 points), la Corée du Sud 15ème (78,8 points) et la Chine 28ème (72,6 points). En Europe, la Suède est dans le groupe de tête (9ème, 81,7 points). La France a gagné quelques places, passant de la 22ème à le 17ème place, avec 78 points. «Elle se débrouille bien sur un certain nombre de critères (...) La France a l'un des meilleurs systèmes de recherche au monde», a souligné Saadia Zahidi. Mais «là où le pays est en retard comparé aux autres économies du Top 20, ce sont des choses comme l'état d'esprit entrepreneurial, le développement de l'esprit critique chez les étudiants ou des entreprises en mesure de générer des idées inédites», a-t-elle ajouté.

Le score moyen du monde entier est de 60, soit à 40 points de ce que le WEF appelle «la situation idéale ou la frontière de la compétitivité». Les 30 dernières places sont presque exclusivement occupées par des pays africains, même si Haïti et le Yémen viennent se glisser devant le Tchad, bon dernier avec un score de 35,5.

Read 31 times
Rate this item
(0 votes)

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2