«Dialogues citoyens» : Hollande martèle que la France «va mieux» Featured

Sur France 2, jeudi soir, le chef de l’Etat a fait l’éloge de ses réformes et son bilan, s’appuyant sur les signes d’embellie économique pour justifier le bien-fondé de sa stratégie. Il a mis un bémol sur la taxation des CDD.

Un Everest à gravir, dans la tourmente, et bien peu de temps pour y parvenir. François Hollande avait une centaine de minutes, ce jeudi soir sur France 2, pour « commencer à installer la pédagogie du quinquennat » – selon les mots du patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis – et retrouver ne serait-ce qu’un début de dynamique.

Un peu moins de deux heures pour convaincre les Français que sa politique porte ses fruits et qu’il ne les a pas trahis. Convaincre, à un an de l’élection présidentielle, qu’il n’est pas « cuit, recuit et archi cuit », selon un élu socialiste. A cet égard, l’audience de l’émission sera analysée de près. Sa précédente interview, en février, avait été regardée par 9,9 millions de personnes, sur deux chaînes : 5,5 millions sur TF1 et 4,4 millions sur France 2.

Moins filandreux qu’à l’accoutumé, le président a fait l’éloge de ses réformes et son bilan, s’appuyant sur les signes d’embellie économique pour justifier le bien-fondé de sa stratégie, qui « produit des résultats et en produira davantage ». Croissance, déficits, impôts, compétitivité, pouvoir d’achat : « Oui, ça va mieux », a-t-il affirmé, malgré le maintien du chômage à un haut niveau. C’est le point sur lequel il a été le plus sur la défensive. Mais « nous sommes aujourd’hui sur un rythme de création nette d’emploi », a-t-il plaidé, tablant sur « 160.000 emplois nets supplémentaires » en 2016.

Réformer « tous les jours » et « jusqu’au bout »

Comme il le fait à chacune de ses interventions, François Hollande a promis de réformer « tous les jours » et « jusqu’au bout ». « Je l’ai fait depuis le premier et je le ferai jusqu’au dernier », a-t-il martelé, alors que Emmanuel Macron venait affirmé, à Londres, que l’exécutif avait décidé d’« arrêter une partie des réformes », même si « 60%, 70% » seront faites.

Le chef de l’Etat a cité trois « grandes réformes » : la loi Egalité et Citoyenneté, la loi Sapin 2 « contre le désordre des marchés » et surtout la loi El Khomri, qui doit permettre de « clarifier les règles » et d’« embaucher en CDI ». Il a refusé de retirer la réforme du Code du travail mais a évoqué des « corrections » au Parlement et a tenu sur la taxation des CDD des propos alambiqués mais moins définitifs que Matignon en début de semaine. « Il n’y aura rien de plus que la prolongation de ce qui existe aujourd’hui », a-t-il assuré, tout en renvoyant le dossier aux partenaires sociaux.

Macron remis à sa place

Ce jeudi, le locataire de l’Elysée n’a pris de risque (mais « il en faudra plus tard », dit un proche). L’essentiel était d’expliquer son « fil directeur » (moderniser le pays tout en protégeant le modèle social), de tenter d’envoyer quelques signaux à sa gauche (il n’a « rien » renié du discours du Bourget, ni de sa priorité à la jeunesse). Et, ainsi, de « relégitimer le candidat Hollande », selon un ministre.

Le président a réaffirmé son autorité sur Manuel Valls en excluant une loi pour interdire le voile à l’université. Il a surtout recadré Emmanuel Macron, qui a créé son mouvement . « Il sait ce qu’il me doit », a taclé le chef de l’Etat, l’appelant à la « loyauté » : « Il doit être dans l’équipe, sous mon autorité ».

Alors que trois Français sur quatre jugent qu’il devrait dès maintenant renoncer à sa candidature , selon un sondage Odoxa pour « Le parisien » et France info, François Hollande a rappelé que « un quinquennat, c’est cinq ans » et annoncé qu’il décidera « à la fin de l’année » s’il se présente en 2017. « Il y a une voie. Etroite certes, mais il s’y engouffrera », assure un de ses fidèles, jugeant que « un président courageux, ça fait un bon slogan ». François Hollande l’a dit lui-même : « La première qualité, c’est le courage ».

 

Read 904 times
Rate this item
(0 votes)

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2