Evènements

Evènements (22)

Dernières Brèves

Cote d'Ivoire/ Journée de l’Enfant Africain: La sévère mise en garde de la Ministre Mariatou Koné aux personnes coupables de maltraitance ou d'atteinte à la vie d'un enfant « Vous trouverez l’état de cote d’ivoire sur votre chemin »

lundi, 18 juin 2018 11:48 Written by

Organisée chaque année depuis le 16 juin 1991 par l'Organisation de l'unité africaine, 
la journée de l’enfant africain est célébrée  en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto (Afrique du Sud) par le pouvoir de l’apartheid le 16 juin 1976.

Ainsi à l'instar des pays africains, la cote d’ivoire a célébré ce samedi 16 Juin 2018 la journée de l’enfant africain avec  pour thème : « protéger les enfants contre les violences, c’est notre responsabilité à tous » à  l’orphelinat de garçons de  Bingerville sous présidence et la présence effective du professeur  Mariatou Koné Ministre de la Solidarité, de la  Femme, de la protection de l’Enfant.

                                      Exacerbée et offusqué par les nombreux cas de violations des droits des enfants, par les cas d'enlèvement d'enfants dans notre continent, et dans notre pays en particulier , Mme la Ministre Mariatou Koné est venue avec un message d'espoir pour les enfants  «  La cote d’ivoire s’est engagé à créer les conditions d’un total épanouissement pour les enfants grâce à un accès équitable en matière de santé, d’éducation, d’une saine alimentation, d’une protection etc.… » dira t’elle, Tout en rappelant que depuis 2016, la cote d’ivoire  a décidé de marquer sa ferme volonté de  renforcer   la promotion et la défense des droits humains tout en interdisant toutes formes de tortures, tout  traitements humiliants, inhumains et dégradants.

Ainsi elle a profité de l'occasion pour faire une sévère mise en garde à toute personne coupable de comportement malsain en vers un enfant « Tous ceux qui porterons d'aventure atteinte à la vie ou à l’intégrité physique d'un enfant trouvera l’état de cote d’ivoire sur leur chemin » a t'elle martelé avant de rassurer les enfants : «  Vous avez des droits et vos droits sont inaliénables , sachez que l'état de Côte d'Ivoire mettra tout en œuvre pour votre bien être. »


Bien avant la prise de parole de Mme la Ministre, il est revenu à Monsieur Banga Hyppolite représentant du Maire Beugré Djoman de  souhaité la traditionnelle akwaba aux hôtes puis a traduit le soutien du premier magistrat à toutes les actions en faveur de l’épanouissement total des enfants.


À sa suite l'honneur est revenu la Présidente du parlement des enfants de cote d’ivoire, Mlle Grace Lath Akaffou, de dire au nom de l'institution quelle dirige son souhait de voir des actions concrètes pour la protection des droits des enfants de la part du gouvernement , afin de   garantir une relève et des futurs cadres .
Dans la même lancé, la présidente du parlement des enfants est revenu sur ce phénomène qui a déferlé la chronique ces derniers jours : le phénomène de l'enlèvement des enfants.  « Les enfants de cote d’ivoire ont peur des violences et du phénomène d’enlèvement, aidez nous a grandir afin que nous vous montrions ce que nous pouvons faire pour la cote d’ivoire.» dira t’elle.

 Quand a la directrice adjointe de l’Unicef Docteur Sophie Leonard elle est revenue sur les chiffres alarmants en matière  du respect des droits des enfants.
Selon elle  les  cinq  (05) minutes, un enfant meurt pour cause d’acte de  violence et des milliers d’autres vivent dans la peur de cette menace physique, psychique  ou sexuelle. « En cote d’ivoire 72% des enfants de un (01) à deux (02)  ans ont fait l’objet de mesures disciplinaires violentes dont 7,6% ont été jugés sévères », mais elle a rassuré que le système des nations unies dispose d'outils nécessaires pour mettre un terme à ce fléau mondial.

Notons que la partie festive de cette journée de l'enfant africain à été assuré par l'humoriste Koloko Germain qui a donné une note de gaité à cette journée.

 

Brice Sei : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

78045176/ 51115679

  

Cote d’Ivoire/ décoration d’intérieur ; du revêtement mural écologique 100% bio désormais disponible

jeudi, 24 mai 2018 12:36 Written by

Brice Sei: Bonjour Mme Niampa,  plus de deux ans passés, votre structure home Design à présenter aux ivoiriens un produit innovant qui est tout à fait bio et commence à plaire à la population. Est-ce que vous pouvez faire un bilan depuis que vous êtes sur la place,  et comment se comporte le produit sur le marché?


Mme Niampa: Bien bonjour  M SEI, mais avant de répondre à votre question, j’aimerais vous dire merci pour votre soutient depuis que nous somme venu avec ce produit innovant sur le marché ivoirien.

   Je pourrai dire que ivoire home Design est entrain de faire son petit bout de chemin. Au départ ça été quand même difficile parce que c'est une entreprise spécialisée dans  le bio. Nous faisons du revêtement mural écologique avec des produits essentiellement naturel donc 100% bio, à base de fibre de soie. Et lors de ma participation récemment au salon de l'immobilier 2018 où j'ai reçu le premier prix de ce salon dans le domaine de l'innovation, cela a permis aux ivoiriens de découvrir davantage ce que nous faisons, de découvrir ce produit que je qualifierai de peinture écologique. Et au travers de ce salon, j'ai eu pas mal de contacts notamment des personnalités qui m'ont approché dont le Président des architectes d'intérieur de CI, l'Agence des promoteurs immobiliers, l'école ESPI et qui ont souhaité que je les accompagne dans cette nouvelle politique de revêtement bio. Je peux également affirmé que dans ce domaine, je suis la première et la seule femme en CI à faire du revêtement uniquement bio. Et cela est à encourager parce que de nos jours, l'on constate que tout ce qui est  chimique rend malade, et  détériore l'environnement par des effets néfastes. On voit souvent des saisons de pluie qui occasionnent des dégâts. Tout cela est dû à la dégradation de la couche d'ozone. En Europe, ils ont emboité le pas à la préservation de l’environnement  en réduisant au maximum les quantités des peintures chimiques.

 

BS: Ok, Aujourd'hui, concrètement, comment se comporte le produit sur le marché? Est-ce que votre présence en tant qu'une structure dans ce domaine est-elle remarquée et est-ce qu'il y a de l'engouement autour de ce produit?


Mme Niampa: pour le moment, je ne peux pas affirmer que le produit se comporte parfaitement bien sur le marché, ça serait un peu trop prétentieux. Mais comme je l'ai indiqué tantôt, il fait son petit bonhomme de chemin. Il n'y a véritablement de l’engouement au tour de ce produit tout à fait nouveau, et que les gens découvrent. Si par exemple c'était des carreaux que nous leur présentons, cela allait plus simple pour le publique, mais parler de peinture écologique ! C’est un peut compliqué pour le grand public.

Le revêtement bio, c'est quelque chose à laquelle ils ne sont pas habitués.

 

BS: Récemment vous avez reçu deux prix. Pouvez-vous nous en parler ?


Mme Niampa: Bon! J'ai reçu en effet deux prix pour l'innovation que j'apporte dans ce domaine d'activité.

Le premier prix, je l'ai reçu en 2017. C'est le prix ÉLÉPHANT D'OR du district autonome d'Abidjan et le prix de L'INNOVATION au salon de l'immobilier 2018.

Ce qui m'a réellement valu le prix ÉLÉPHANT D'OR, c'est le fait que mon produit soit innovant. C'est ce qui a accroché les responsables du district autonome d'Abidjan à me le décerner.

  Cela a été  un motif d'encouragement en quelque sorte, car notre structure venait de s’implanté en Cote d’Ivoire.
Pour ce qui est celui de L'INNOVATION au salon de l'immobilier, le était jury le public et  ont jugé que parmi tous les exposants présents à ce salon, mon stand à reçu plus de visiteurs.

À ce salon, il y a eu de l'engouement autour de mon stand parce que les gens ont besoin de voir de nouvelles choses, des choses qui sortent de l'ordinaire et surtout des choses intéressantes.
Voilà en gros comment et pourquoi j'ai reçu ces deux prix.

 

BS: Nous sommes au terme de notre entrevue. Est-ce que vous avez un message pour les populations, vos clients et pour ceux qui hésitent à essayer votre produit?


Mme Niampa: Le message que je pourrais lancer aux clients et futures clients, c'est de ne pas hésiter sur nos produits. Les prix sont vraiment abordables, à la portée de toutes les bourses. Ce sont des tarifs vraiment étudiés pour permettre à tout le monde d'en bénéficier. C'est vraiment accessible à tous au risque de me répéter. Propriétaires, locataires de maisons, tout le monde est concerné. Je me suis battue afin que cela soit une réalité en Cote d'Ivoire pour le bonheur des ivoiriens. Il n'y a pas donc à hésiter. S'il y a des personnes qui sont vraiment intéressées, qu'elles n'hésitent pas à nous contacter. Il y a des offres pour tout le monde.

Brice. S

Cote d'Ivoire/ Dix ans après sa disparition : Le Savant Harris Memel Fotè célébré à Mopoyem par parents et académiciens

jeudi, 17 mai 2018 09:00 Written by

Dix ans après sa disparition, le Savant Harris Memel Fotè a été célébré, du 11 au 13 mai 2018 à Abidjan (ISTC Polytechnique) et à Mopoyem (11 km de Dabou).

Après la cérémonie d’ouverture qui s’est tenue à l’ISTC Polytechnique de Cocody le vendredi 11 mai 2018 et le panel de haut niveau du lendemain, le clou des festivités commémoratives des dix ans de la disparition du Savant Harris Memel Fotè s’est fait le dimanche 13 mai 2018 à Mopoyem, son village natal, à 11 kilomètres de Dabou. Et ceci, en présence de l’honorable Sopoudé Tiémoko André, représentant le Président de l’Assemblée nationale, le Pr Touré Siaka, représentant le Président de l’ASCAD.

Sous la houlette du Pr Séry Bailly, une forte délégation de l’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (ASCAD) conduite par le Pr Touré Siaka (Vice-président), des universitaires, des étudiants, la chefferie de Mopoyem et du Leboutou, de même que les parents et de nombreuses populations se sont rendus à la place publique du village, pour magnifier le Sage de Mopoyem et proposer son parcours sur terre comme un modèle à suivre.

C’est d’abord le Pr Sery Bailly qui a donné les motifs de la célébration de l’anthropologue émérite : ‘’le Pr Memel Fotè a formé plusieurs générations d’intellectuels ivoiriens, il a écrit plusieurs ouvrages de références et de grands travaux de recherches sur la Côte d’Ivoire, l’Afrique et le monde. Son parcours exceptionnel, marqué par de grandes valeurs, mérite qu’on le célèbre encore longtemps’’, a déclaré le Pr Sery Bailly, par ailleurs président de la Fondation Memel Fotè.

La délégation s’est ensuite rendue sur la tombe du concepteur et premier président de l’ASCAD où une gerbe de fleur a été déposée en témoignage de l’affection et du soutien spirituel que ses héritiers escomptent pour les générations actuelles et futures.

De retour sur la place publique, l’on a pu assister à une série de témoignages de ses contemporains. Dans cette dynamique, l’honorable Séké Mel Valentin, chef du village de Mopoyem a rappelé l’intégrité de Memel qui a notamment refusé un don de 50 kg de poisson réservé à la communauté. Quant à M.Nomel Edmond, de la même génération que l’érudit, il note l’humilité de l’homme qui considérait tout le monde au même titre, avant de rappeler son détachement vis-à-vis du matériel. Le Pr Sess Daniel, pour sa part, a fait savoir que les conseils de Memel qui lui ont permis d’apprendre le Grec et le Latin dans le cadre de la préparation de son agrégation. A son tour, le patriarche Dessemegnon Lasme retient que Memel a conseillé sa génération d’aller à l’école. Ayant été son chauffeur, il retient de lui sa grande modestie, qu’il a comparée à celle e Jésus. ‘’Memel a toujours été heureux et en harmonie avec sa communauté, si ça ne tenait qu’à lui, il n’y aurait pas de conflit dans le monde’’, a-t-il conclu.

Les chorale des femmes Odjoukro et la fanfare de Mopoyem ont égayé le public et mis fin aux festivités de célébration de l’ancien député de Dabou.

HG SERCOM

Cote d’Ivoire/ Santé : Repositionnement de la planification familiale. La validation d’un micro plan de communication de masse au centre d’un atelier.

mercredi, 25 avril 2018 09:44 Written by

A l’initiative du Programme National de Santé de la  Mère et de l’Enfant, un atelier de validation du « Micro plan de communication de masse pour le changement social et de comportement en faveur de la Planification Familiale » se tient  les 24, 25 et 26 Avril 2018 à Grand Bassam, ville historique et ancienne capitale de la cote d’ivoire.

Cet atelier qui se déroule dans cette  banlieue Abidjanaise a permis à Talibo Almouner représentant de la représentante résidente de l’Unpfa (Fonds des nations unies pour la population en cote d’ivoire) de rappeler l’engagement de son institution à soutenir la cote d’ivoire pour « garantir l’accès à la planification familiale et aux produits contraceptifs »dira t’il . Il a  précisé que pour 2018 l’Unpfa contribuera à hauteur de 2,6 Millions de dollars.  Le représentant de Madame Argentina Matavel Piccin a également félicité le gouvernement ivoirien qui contribue à l’achat des produits contraceptifs à hauteur de 500 millions de nos francs  pour 2018. «  L’Unpfa accompagnera le gouvernement ivoirien dans la mise en œuvre complet du programme de système de santé » a-t-il souligné.

Représentant la ministre Raymonde Goudou Coffie de la santé et de l’hygiène publique, le directeur général de la santé le Professeur N’cho Dagnan Simplice a souligné les intérêts de l’organisation de cet atelier qui se traduisent par la mise en œuvre de la volonté de Madame la Ministre de mettre l’accent sur la communication en faveur de la santé en cette année 2018 car selon lui «  communiquer c’est donner les armes à une population pour gérer elle même sa santé ».

Le DGS qui est revenu sur le slogan « ma santé ma vie » cher à son ministère de tutelle  a aussi souligné la persistance de certains facteurs de mortalités maternels que sont les grossesses très précoces, trop nombreuses, très rapprochées ou très    tardives sans oublier les avortements à risques notamment chez les adolescents et les jeunes enfants. C’est pourquoi le DGS a souhaité que cet atelier qui validera le micro  plan consensuel  de communication de masse  soit l’occasion de réflexions approfondies afin de permettra la prise de décision en thème d’actions pour le changement social et de comportement en faveur de la planification familiale.

 

 

JC PIEKOURA

 

Cote d'Ivoire/ Planification Familiale Docteur Kouassi Emilienne. « La cote d’ivoire est sur la bonne voie »

lundi, 09 avril 2018 10:42 Written by

La quatrième réunion du comité de pilotage de la mise en œuvre du plan d’action national budgétisé  2015-2020 (PANB) de planification familiale en cote d’ivoire s’est tenue ce vendredi 06 Avril 2018 à la salle de conférence du ministère de la santé et de l’hygiène publique sise au 16em étage de la tour C de la cité administrative à Abidjan plateau. Il était question au cours de cette rencontre pour le ministère de la santé et de l’hygiène publique de suivre la mise en œuvre du dit plan, et de voir avec ses  partenaires qui adressent  la question de la planification familiale les stratégies à adopter afin d’atteindre le taux de prévalence contraceptive de 36% en 2020.

Pour le Professeur N’cho Dagnan Simplice directeur général de la santé (DGS) et président du comité de pilotage « Mourir aujourd’hui avant 100 ans, c’est une mort prématurée » a-t-il martelé. Le collaborateur de Raymonde Goudou Coffie sur sa lancée dira : « Nous avons la connaissance de l’environnement, mourir parce que nous sommes entrain de donner la vie ,c’est une catastrophe puisque les causes sont connues et nous pouvons les éviter, mourir  parce que nous n’avons pas espacé les naissances relève d’un manque d’information et c’est notre responsabilité » .

Le DGS  a donc exhorté les uns et les autres à porter l’information à la population mais surtout  à l’encourager  à aller à l’information pour adopter les bonnes pratiques. Quant au docteur  Kouassi Emilienne Directrice coordinatrice du programme national santé mère enfant (PNSME),elle a souhaité qu’on retienne que…. « La cote d’ivoire est sur la bonne voie vu les objectifs que nous sommes fixés, nous devons faire des efforts dans le domaine de la sensibilisation et de la communication de masse comme a insisté le président de séance. Nous devons donner l’information vrai et juste à la population afin qu’elle puisse adhérer à la planification familiale »

Rappelons qu’a la fin  de cette rencontre à laquelle a pris part le réseau des professionnels de medias engagés pour la santé de la mère et de l’enfant en cote d’ivoire (PMESMECI), le Professeur N’Cho Dagnan Symplice a souhaité que nous nous approprions le slogan du ministère de la santé et de l’hygiène publique « Ma santé ma vie »

JC PIEKOURA

Cote d'Ivoire/ Sécurité sociale : la Journée africaine des victimes d’accidents de travail et maladies professionnelles se tient le 17 avril 2018

jeudi, 05 avril 2018 11:51 Written by

La première Journée africaine des victimes d’accidents du travail et maladies professionnelles (JAVAT /MP) se tient le mardi 17 avril 2018 à la CNPS de Yopougon et dans plusieurs pays africains.

La Fédération ivoirienne des personnes victimes  d’accidents de travail et maladies professionnelles (FIPVAT /MP)  organise, sous la coupole de la Fédération africaine des accidentés du travail et maladies professionnelles (FATMP), la première Journée africaine des victimes d’accidents du travail et maladies professionnelles (JAVAT/MP).

« La contribution de la FATMP dans la promotion des structures de santé et sécurité au travail au sein de l’entreprise : exercice des organisations nationales des accidentés du travail et maladies professionnelles (AT/MP) des pays membres », tel est le thème qui réunira, autour d’une causerie-débat, les membres de la FIPVAT/MP et de la FATMP. Des experts en  matière de médecine du travail et de sécurité sociale animeront le panel. Il s’agit notamment du Pr Kouassi Mathias, Professeur titulaire de Médecine du Travail et Monsieur Coulibaly Zié Abel, Chargé d’étude à la CNPS.

La FATMP, qui a pour objectifs, entre autres, de contribuer à la promotion de la prévention des risques professionnels et à l’instauration d’une culture de la prévention a instauré, lors de sa 2e Assemblée générale ordinaire de  2017 à Niamey au Niger, la JAVATMP le 15 avril de chaque année.

Le mois d’avril a été institué mois de prévention des risques professionnels par l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Interafricaine de la prévention des risques professionnels (IAPRP).

Hervé Gobou

Lancement du CIRBFF délégation Cote d'Ivoire / Murielle Mouelle, partage sa grande passion pour la francophonie avec la presse ivoirienne

mercredi, 28 mars 2018 13:22 Written by

Ce dimanche 25 Mars 2018, l'occasion a été donnée à la Présidente du CIRBFF de présenter officiellement la structure et présenter officiellement le bureau de Cote d'Ivoire à la presse nationales et internationale.

D'entrée de jeu, la Présidente du CIRBFF a fait un exposé liminaire de la structure quelle a l’honneur de diriger. Ainsi au cours de son exposé, la présidente du CIRBFF a fait un tour d'horizon  l’association et développé les énormes potentialités d’appartenir au monde francophone.

Si le français est une des langues les plus puissantes au monde parmi d'autres, il demeure une langue d'avenir. Une des plus grandes qui offre notamment de nombreuses opportunités à ces utilisateurs en sa position de troisième idiome le plus parlé dans le monde.

Formant de ce fait une communauté entre ceux qui l'utilisent et ceux qui l'affectionnent...les francophones et francophiles. Et cette famille de langue française se retrouve partout où un individu use de cette langue comme moyen de communication.

C'est cette mission que s'est dévolue entre autre Murielle Mouelle, cette franco-camerounaise de faire la promotion et de toucher le plus grand nombre de personnes à travers sa structure le CIRBFF (Conseil International Représentatif des Biculturels Francophones et Francophiles).

 

C'est tout à fait satisfait par ce brillant exposé que Mme Murielle Mouelle, Présidente du CIRBFF a été vivement ovation par le public composé essentiellement de journaliste  présent dans cette salle de conférence.

 

 

Par la suite, elle s'est prêtée au jeu de questions réponses avec les journalistes.

 Il est bien de noter que le CIRBFF  a été crée en Mai 2015, avec pour objectifs la promotion de la langue française et des opportunités que présente le monde francophone, c’est une organisation qui est  ouverte à tous.

Ainsi sa délégation pays (RCI) est dirigée par Yves Deanea.

 

Jean marc koffi.www.diaspotv.info.

 

 

 

 

C.I/ Santé : Planification familiale, sante sexuelle et reproductive. Un réseau de journalistes sensibilise à Anan

mardi, 27 mars 2018 09:01 Written by

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2