Société

Société (337)

Dernières Brèves

Rate this item
(0 votes)

Côte d’Ivoire/Le Président de l’association YEDJASSO sera investi dimanche prochain à Beoumi Featured

dimanche, 14 avril 2019 19:02 Written by

Abidjan,14 avril (Diaspotv.info)- Longtemps restée dans l’informelle, l’association YEDJASSO ( mettons-nous ensemble) du département de Béoumi a décidé de paraître au grand jour. Le 22 avril prochain, elle effectuera l’investiture de son Président ainsi que de l’ensemble de son bureau

Dans Moins d’une semaine , l’association YEDJASSO ( mettons-nous ensemble) du département de Béoumi sera officiellement installée dans les villages ASSENGOU-N’GOTRAN sous-préfecture de Béoumi en installant sont président Kouadio Alexis et son bureau.

« C’est une cérémonie nationale à laquelle prendra part environ cinq mille (5.000) personnes dans les villages ASSENGOU-N’GOTRAN . Nous invitons tous les fils et toutes les filles du département de Béoumi à y être.

Outre l’investiture, nous allons installé des panneaux de signalisation et des bandes rugueuses pour éviter les accidents qui sont très fréquents dans cette zone en période de fête de pâques », a expliqué Agoualé Kouakou Stéphane, président du comité d’organisation de la dite cérémonie.
L’association veut, au-delà de son rôle habituel, se donner une nouvelle orientation, celle d’œuvrer pour des actions de développement, à l’éducation et la paix.

L 'association Yedjasso a pour vocation :le développement, aide et assistance sociale, le rapprochement entre les enfants du village.nous avons déjà poser des actions telle que: le lotissement de l'ancien village, la construction du marché du village, électrifiée le foyer polyvalent d'assengou ,gpe TPj des bâche et des chaises, gpe GDAN a également renouvelé la peinture de l'EPP akamian-oussou1et2.nous envisageons rendre Assengou N'gotran le plus beau village de Beoumi.nous célébrons des Mariages,nous prenons nos élytres disparues en charge de la morgue au village et à l'enterrement. Alors jeune d'assengou n'gotran LEVONS NOUS Et BÂTISSONS Notre Beau village et c'est maintenant. Que Dieu soit le guide de votre esprit

Silvere Bossiei

Comment

Last modified on dimanche, 14 avril 2019 19:39
Rate this item
(0 votes)

COTE D'IVOIRE: LES AUTORITES IVOIRIENNES LANCENT UNE PROCÉDURE PENALE CONTRE KEMI SEBA POUR ATTEINTE À LA SURETÉ DE L'ÉTAT SUR DEMANDE D'ALASSANE DRAMANE OUATARRA Featured

vendredi, 05 avril 2019 18:19 Written by

Pour avoir osé et tenté d'organiser à Abidjan une manifestation PACIFIQUE contre le néocolonialisme Français en Côte d'Ivoire, décrit dans un billet journalistique Alassane DRAMANE OUATARRA comme un vassal du néocolonialisme Français en Afrique (voir les propos susvisés icihttps://www.google.fr/…/kemi-seba-contredit-ouattara-et-l…// ) , une procédure pénale est intentée par les autorités ivoiriennes contre Kemi Seba pour les motifs FALLACIEUX suivants :
-ATTEINTE À LA SURETÉ DE L'ETAT
-INCITATION À LA RÉVOLTE
-OUTRAGE AU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE.

Une enquête préliminaire est actuellement menée par la police OUATARRISTE.

Dans ce cadre, la police convoque et auditionne toute personne ayant été de près ou de loin en contact avec Kemi Seba durant son séjour ivoirien . Le but numéro 1 étant de faire condamner Kemi Seba à 20 ANS DE PRISON et par ce biais faire taire le mouvement anticolonialiste de masse qu'il dirige en Afrique francophone. Le but numéro 2 étant de trouver les "complices" qui l'auraient aidé à venir en Côte d'Ivoire, les effrayer afin de dissuader toute résistance. Des journalistes, des militants et des indépendants ont été cette semaine convoqués à cet effet.
Le bureau international d'Urgences Panafricanistes annonce que NUL NE POURRA INTIMIDER KEMI SEBA , NI LES CENTAINES DE MILLIERS DE CEUX PARMI SES MILITANTS QUI TRAVAILLENT À SES COTÉS.

Nous n'avons peur de rien.
Le combat s'accentue.

BUREAU INTERNATIONAL D'URGENCES PANAFRICANISTES / STAFF DE KEMI SEBA

 

Comment

Rate this item
(0 votes)

KEMI SEBA : COMMUNIQUÉ SUITE A MON EXPULSION DE CÔTE D'IVOIRE ET MA RENCONTRE AVEC LE MINISTRE BÉNINOIS DE L'INTÉRIEUR Featured

vendredi, 05 avril 2019 12:12 Written by

Kemi Seba: "Comme chacun d'entre vous le sait, j'ai été déporté de Côte d'Ivoire sur décision des autorités ouatarristes (elles-mêmes sous influence directe de l'oligarchie française), ces dernières préférant m'arrêter, puis m'expulser, plutôt que devoir assumer dans les médias ou dans la rue un débat d'idées sur les questions relatives à la prégnance du néocolonialisme français en Afrique (ce dernier ayant pour capitale la Côte d'Ivoire).
Durant ma garde à vue, j'ai demandé au commissaire ivoirien NAMAURY FOFANA de la DST un avocat, et ce, à 6 reprises. Cela m'a été refusé. 
De plus, on m'a expulsé sans qu'un préavis ne me soit donné, ce qui est un minimum requis dans pareil cas.
Pendant des années, je n'ai jamais porté plainte contre qui que ce soit, mais la grande affluence d'avocats panafricanistes qui contactent mon mouvement pour me soutenir et m'encourager à ne plus laisser passer les injustices que je subis face aux préfets de la Françafrique m'a convaincu du contraire. La donne va donc désormais changer.

Suite à mon expulsion de Côte d'Ivoire, j'ai été retenu 24H par la DRT Béninoise, sur instruction du Ministre Sacca Lafia. Ce dernier a décidé finalement de me rencontrer le 27 MARS à 17H, dans son bureau du Ministère de l'Intérieur.

A cette occasion, plutôt que de me lancer un appel fraternel à la prudence, que j'aurais pu comprendre, le Ministre m'a lancé une menace qu'il devra assumer devant l'Histoire et devant les tribunaux, car ON NE ME MENACE PAS.
Je cite: "Que vous soyez populaire en Afrique n'est pas mon problème. Mais si vous continuez à mener des actions qui dérangent nos partenaires économiques (France, Côte d'Ivoire en tête de liste), nous nous organiserons pour restreindre le périmètre de vos libertés individuelles au Bénin."

Ministre de l'intérieur ou de l'extérieur monsieur Sacca Lafia?

Comme je vous l'ai dit droit dans les yeux hier, Monsieur le Ministre, je me bats pour l’autodétermination de nos pays et pour celle de vos propres enfants, et nul ne pourra m'empêcher d'aller au bout de ma mission.

Une plainte sera déposée dans les jours à venir par un pôle d'avocats panafricanistes venant de toute l'Afrique francophone contre VOUS MONSIEUR LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR BÉNINOIS, et contre les Autorités IVOIRIENNES pour cette expulsion en tout point illégale.

Quant à nos mobilisations contre le néocolonialisme en Afrique, elles vont se multiplier au-delà de vos espérances. Faites-nous confiance. Nous sommes une génération qu'on ne DOMPTE PAS.

Ps: Quant aux trolls TRIBALISTES Ouatarristes, analphabètes pour la plupart, qui se répandent sur la toile tant que faire se peut pour me menacer de mort. Continuez à montrer à la face de l'Afrique votre VRAI VISAGE. Votre SUCCULENTE IMBÉCILLITÉ , EN PLUS DE NOUS FAIRE RIRE, NE FAIT QUE NOUS DONNER RAISON.

PS 2 : Que les médias cessent de faire croire que notre combat ne concerne que la lutte contre le Franc CFA. Notre engagement porte sur le NÉOCOLONIALISME DONT le Franc CFA n'est qu'un des multiples leviers.

Kemi Seba, président d'URGENCES PANAFRICANISTES.

Comment

Last modified on mercredi, 17 avril 2019 08:13
Rate this item
(0 votes)

Côte d'Ivoire/onze ans après, un château d'eau soulage 10 000 personnes à Brokoua-Korékipra (Issia) Featured

mardi, 02 avril 2019 15:49 Written by

Abidjan, (diaspotv.info)- Après 11 ans d’attente, le village de Brokoua-Korékipra, situé à 10 km d’Issia, a enfin son château d’eau. Inauguré le 9 février 2019 par le Ministre de l’Hydraulique Laurent Tchabga, l’ouvrage est opérationnel et alimente environ 10 000 personnes.

Raymond Zouzoua, ressortissant du village, est particulièrement heureux de la mise en service de l’ouvrage dont le début des travaux remonte à 11 ans. L’accès à l’eau potable de manière permanente et dans des conditions d’hygiène appropriées améliorent le quotidien des populations. « Avoir de l’eau potable améliore notre qualité de vie. Cela est aussi un indicateur de modernité pour les populations. Nous sommes infiniment reconnaissants au Président de la République Alassane Ouattara », dit-il, au nom des populations.

Les ménages bénéficieront de “branchements sociaux”, afin de permettre à une majorité de disposer de l’eau courante à domicile. L’infrastructure, d’un coût de plus 254 millions de FCFA, a une capacité de 30 m3 (30 000 litres).

« Le château d’eau a été financé par le Fonds de développement de l’eau (Fde) et permettra de desservir une populations de 10000 âmes en 2019 et 20500 âmes à l’horizon de 2030 », a déclaré Laurent Tchagba.

Il a révélé que la région du Haut-Sassandra bénéficiera du Programme d’hydraulique et assainissement pour le millénaire (Pham), avec l’installation de 33 systèmes d’hydraulique villageoise améliorée, sur les 100 ouvrages à réaliser.

Rappelons que les travaux dudit ont demarrés depuis 2011 grace au ministre Antoine Bohou Bouabré, apprent-on. 

Silvere Gael Bossiei pour DiaspoTV.info

Comment

Scoop

Le ministère de l'Environnement du Botswana a autorisé la reprise…
Abidjan,14 avril (Diaspotv.info)- Longtemps restée dans l’informelle, l’association YEDJASSO (…
Abidjan,22 fev (DiaspoTv.Info)- Les autorités américaines viennent d’accorder la «certification…
Rate this item
(0 votes)

Côte d’Ivoire/ Anne Désirée Ouloto, l’Histoire d’une Institutrice qui redonne fière allure à Abidjan Featured

vendredi, 22 mars 2019 21:44 Written by

Abidjan, 22 mars (DiaspoTV.INFO)- Anne Désirée Ouloto depuis 2017, est la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable et porte-parole adjoint du Gouvernement. Elle est également députée du RDR. Titulaire d’un baccalauréat littéraire, elle abandonne les cours de droit commencés à l’Université Félix Houphouët Boigny pendant la crise étudiante de 1990 et devient institutrice une fonction qu’elle exercera avec brio pendant des années. En 2000, elle obtient un poste d'assistante juridique à l'Autorité Nationale de Régulation du secteur de l’Électricité (ANARE), jusqu’en 2005. En 2006, militante politique, elle est chargée d’études puis chef de cabinet au ministère de l’Enseignement supérieur. Pendant la crise ivoirienne de 2010-2011 elle est porte-parole du candidat Alassane Ouattara. Puis devient député et ministre.

Cette vision du grand Abidjan qu’elle a développé depuis l’opposition en affichant sa détermination à en finir avec l'insalubrité et le désordre dans les grandes villes et surtout à Abidjan semble devenir une réalité. Une série de mesures ont été prises. La Ministre de la Salubrité urbaine Anne Désirée Ouloto ne cesse pas de donner de l’énergie pour faire de la Côte d’Ivoire un pays propre à l’image des pays Européens depuis sa nomination.

Comparaison d’avant-hier n’étant raison d’hier, devient raison aujourd’hui.


Abidjan sous le père fondateur était une belle ville caractérisée par ses gratte-ciels, ses rues bitumées bien entretenues et bien marquées, ses quartiers chics comme Cocody, Plateau, 2 plateaux, Riviera, Marcory Zone 4, Bietry, etc.…, par ses rues propres et salubres, ses immeubles et autres bâtiments aux façades toujours peintes, par ses échangeurs… Tellement belle qu’elle a été surnommée « La perle des lagunes » en référence à la lagune qui la traverse. Une lagune propre dans laquelle on n’hésitait pas à se baigner, à pêcher. Tout le monde voulait voir Abidjan. Tout le monde rêvait d’Abidjan. D’ailleurs, Abidjan était choisie par beaucoup de jeunes mariés Africains comme destination de voyage de Noces car il y avait aussi des hôtels de Luxe, qui n’enviaient rien aux palaces Européens. Abidjan la perle des lagunes a vécu. Abidjan la ville propre a existé. Abidjan l’enchantée a connu ses heures de gloire comme ville organisée, disciplinée et respectée.

La perle des lagunes qui était devenue la perle des ordures et c’est peu dire ! Les rues qui étaient jonchées de détritus puant à mille lieues, toutes les artères étaient occupées par des commerces, les routes étaient envahies par des engins roulants totalement déglingués et crachant leurs gaz nocifs et cancérigènes à chaque changement de vitesse. Les caniveaux, pour ce qu’il en reste, était toujours rempli d’ordures, d’eaux usagées boueuses, nauséeuses et stagnantes. Il n’était pas rare, et c’était un euphémisme, de voir des échoppes ou même carrément des habitations construites sur des caniveaux dans l’indifférence totale des riverains, aujourd’hui, Abidjan vient de loin et semble retrouvée toutes ces repères que l’on sait d’elle grâce à cette institutrice qui ne cessait de dire aux élèves quant elle était en fonction en tant que institutrice : « La propreté doit être votre leitmotiv.
De yopougon à Port-bouét en passant par Adjamé, Abobo, Cocody, Marcory etc.… Abidjan renait de ces cendres avec des véhicules de ramassages d’ordures, des femmes qui nettoient les ruelles chaque matin et soir. 
Le premier responsable des Ivoiriens n’a donc pas eu tort de choisir cette dame pour l’accompagné dans sa tache ardue pour faire de la Cote d’ivoire un pays qui fait rêvé à l’image des pays Européens.
Les Ivoiriens sont aujourd’hui habitués aux bruits des gros engins des sociétés ECOTISA, ECO EBURNI etc.… qui leurs rend visite chaque matin et soir 7j/7j. L’Ivoirien a oublié aujourd’hui le surnom maman Bulldozer qu’il avait attribué à la fille de klahon dans le département de Toulepleu, région du Cavally. 
Depuis quelques temps, Abidjan est devenu plus attractive et les visiteurs ne boudent pas leur plaisir : "ça fait au moins deux fois que je viens Abidjan avec la famille pour découvrir cette ville qui revient de loin. C'est un vrai plaisir de voir ici toutes les infrastructures, les ponts, les grandes surfaces commerciales comme Cap nord-sud, cosmos et le zoo avec, les chimpanzés et autres animaux et cela fait plaisir de revoir mon pays qui avait perdu toutes ces repères.» explique Koussi serge un ivoirien vivant en Europe venu en vacance. 
"Je suis très content d'être ici. Ça fait vraiment chaud au cœur de revoir le pays après vingt ans, Abidjan respire beaucoup mieux aujourd’hui ", souligne un autre visiteur. 

 

Abidjan d’avant-hier à hier n’était plus que l’ombre d’elle-même. Comme une star connaissant la déchéance après un règne sans partage. Abidjan ne faisait plus rêver.  Abidjan était descendue de son piédestal pour devenir la ville la plus sale, la plus indisciplinée, la plus désordonnée, la plus anarchique, la plus insalubre de

Hier, les Ivoiriens se plaignaient des ordures aux odeurs pestilentes qui les envahissaient dans les différents quartiers sans être enlevés, ou du moins à temps. Aujourd’hui l’ivoirien respire mieux et voit grand.

Silvere Gael Bossiei

Comment

Last modified on samedi, 23 mars 2019 18:07
Rate this item
(0 votes)

Côte d’Ivoire : Yopougon, Simone rencontre le front Oummat islamique pour parler de la réconciliation Featured

lundi, 18 mars 2019 10:10 Written by

L’ancienne première dame Ivoirienne était dans la commune populaire de Yopougon pour rencontrer le front Oummat islamique de Côte d’Ivoire.

Comme constaté par KOACI, cette visite hier jeudi 14 mars 2019 était une visite de courtoisie et de réconfort à Cheick Bakary Cherif, président du front et à ses collègues.

Le premier responsable du front Oummat islamique était assisté par les Imams Cherif, Bamba Sékou de la Mosquée Al Hussein d’Adjamé et de Fanta Bamba, présidente de l’Association des femmes du Haut conseil des musulmans de Côte D’Ivoire.

L’ex-première dame a avec ses hôtes parler de la nécessité d’aller au pardon et à la réconciliation.

Pour elle, le pays a besoin tous ses enfants sans distinction de religion et d’ethnie pour son développement.

Soutenant qu’il est important pour tous les ivoiriens de bannir la vengeance de leur comportement, Simone Gbagbo a terminé en disant à ses hôtes que sa visite s’inscrit dans le fait qu’elle soit venue semer ses paroles sur « une terre fertile ».

L’imam Bakary Chérif tout en remerciant son hôte pour la visite lui a exprimé toute sa gratitude. Il l’a aussi félicité pour ses mots d’apaisement et de sagesse, car pour lui, une telle attitude est celle de quelqu’un qui veut la paix.

Koaci

Comment

Rate this item
(0 votes)

Côte d'Ivoire / Education nationale : Tout sur les 3 concours « exceptionnels » dont les inscriptions s’ouvrent, ce lundi 18 mars 2019. Featured

lundi, 18 mars 2019 10:05 Written by

Ce sont 10300 postes à pourvoir composés de 5300 instituteurs adjoints, 3000 professeurs bivalents de collèges et 2000 professeurs de Lycée.

Education nationale/Recrutement : Tout sur les trois concours « exceptionnels » dont les inscriptions s’ouvrent, ce lundi 18 mars 2019

Les inscriptions pour les trois concours exceptionnels dans le cadre du programme social du gouvernement s’ouvrent à partir de ce lundi 18 mars, et ce jusqu’au 7 avril 2019.

« Les conditions de candidatures et la liste des pièces à fournir sont disponibles sur le site Internet de la direction des examens et concours (www.men-deco.org) », indiqué un communiqué du ministère de l’Education Nationale, de l’enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

Les trois concours exceptionnels de recrutement sont au titre des instituteurs adjoints, des professeurs bivalents de collège et des professeurs de lycée.

10300 postes à pourvoir (5300 IA, 3000 professeurs bivalents et 2000 professeurs de Lycée)

Il faut souligner que ce recrutement exceptionnel a été annoncé par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara dans son discours du 31 décembre 2018 à la nation. Aussitôt, il a été programmé et inscrit dans le Programme social du gouvernement (PSGouv).

Il s’agit pour le gouvernement ivoirien de combler le déficit en enseignants dans le préscolaire et le primaire et dans le secondaire. Ainsi les 10300 postes à pourvoir sont composés de 5300 instituteurs adjoints, de 3000 professeurs bivalents de collèges (Français-EDHC ; Histoire Géographie – Français ; Anglais- EPS ; Sciences Physiques- Sciences de la Vie et de la Terre ; Mathématiques- TIC ; Sciences de la Vie et de la Terre -Sciences Physiques) et de 2000 professeurs de Lycée.

Mode de recrutement et épreuves

Le gouvernement a choisi la voie de concours pour plus d’équité, de justice et de transparence. Les candidats pour le recrutement des instituteurs adjoints composeront dans les épreuves de français, mathématiques et culture générale. Quant aux candidats au titre de professeurs bivalents de collèges et de professeurs de Lycée, ils seront évalués à travers un Test psychotechnique.

Selon une note de la Direction des examens et concours (Deco), après les résultats, les candidats admis bénéficieront d’une formation de deux (2) mois. Après quoi, ils seront affectés dans les écoles, lycée et collège pour tenir les classes. Ils bénéficieront également d’une formation continue et suivi durant deux (2) ans.

Salif D. CHEICKNA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

fratmat.info

Comment

Rate this item
(0 votes)

La césarienne cinquante fois plus mortelle pour les femmes africaines, selon une étude Featured

lundi, 18 mars 2019 09:03 Written by

Près d’une femme sur deux cent est décédée après une césarienne, selon cette étude concernant près de 3.700 mères de 22 pays africains parue dans la revue médicale The Lancet Global Health.

La mortalité maternelle est par comparaison de l’ordre de 0,1 pour 1.000 opérations au Royaume-Uni alors qu’elle atteint 5,43 pour 1.000 opérations pour les mères africaines étudiées (sur la base de 20 décès après césarienne sur 3.684 mères africaines).

Les femmes africaines ont présenté près de trois fois plus de complications pendant l’intervention chirurgicale que les femmes américaines.

Les saignements sévères, pendant ou suivant l’opération, représentent la complication la plus fréquente chez les femmes africaines.

“L’amélioration des résultats chirurgicaux de la césarienne pourrait considérablement réduire la mortalité maternelle et néonatale” (décès dans les 28 premiers jours de la vie), estime le professeur Bruce M. Biccard, de l’Université du Cap (Afrique du Sud) qui a dirigé l’étude.

Dans cette étude, les trois quarts des césariennes ont été faites en urgence (78,2%, 2.867 femmes). Et nombre de mères sont arrivées en chirurgie avec un risque préopératoire déjà élevé en raison de complications liées à la grossesse.

Les mères qui ont des complications placentaires préopératoires, une rupture de l’utérus, des saignements avant la naissance, des saignements obstétricaux sévères au cours de la chirurgie et des complications de l’anesthésie sont plus susceptibles de mourir après ou au cours d’une césarienne.

Cette étude fait partie d’une vaste étude “ASOS” (African Surgical Outcomes Study) mesurant les résultats chirurgicaux de tous les patients opérés pendant sept jours dans 183 hôpitaux de 22 pays africains.

Elle montre que les césariennes sont la chirurgie la plus courante et représentent en moyenne un tiers des interventions chirurgicales en Afrique tandis que le taux de mortalité néonatale après césarienne atteint le double de la moyenne mondiale.

“Paradoxalement, alors que de nombreux pays cherchent à réduire le taux d’accouchement par césarienne, l’augmentation du taux de césariennes reste une priorité en Afrique” remarque le professeur Biccard.

“Améliorer l’accès à la chirurgie – et la sécurité de cette procédure – pourrait permettre aux patientes de se présenter plus tôt et d’éviter des complications et des décès”, poursuit-il.

Dans cette optique, il préconise une meilleure identification précoce de risque de saignement et une utilisation moins restrictive des traitements de l’hémorragie post-partum. Des produits sanguins de longue durée de conservation, ainsi qu’une aide en ligne ou via des applications mobiles à l’anesthésie pratiquée par des non médecins, pourraient aussi contribuer à accroître les taux de survie.

Le nombre de naissances par césarienne a quasiment doublé dans le monde en quinze ans, de 12% à 21% entre 2000 et 2015, dépassant même 40% dans 15 pays, selon une analyse parue en 2018 dans la revue médicale The Lancet.

On estime entre 10% et 15% la proportion de césariennes absolument nécessaires pour des raisons médicales.

Avec AFP

Comment

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2