Société

Société (265)

Dernières Brèves

Rate this item
(0 votes)

Côte d'Ivoire : Le CIAPOL reçoit une délégation belge Featured

mardi, 24 octobre 2017 10:47 Written by

On le sait, la princesse ASTRID de Belgique séjourne en ce moment en Côte d'Ivoire. Avec elle, des partenariats seront signés entre les deux pays.
Au niveau du Ministère de la Salubrité, de l'Environnement et du Développement Durable (MINESUDD), le Centre Ivoirien Antipollution (CIAPOL) vient d'acheter une station de mesure de la qualité de l'air. Ainsi, des experts belges de l'ISSEP, l'alter égo belge du CIAPOL dirigé par sa directrice en la personne de Madame Bénédicte Heindrichs a rendu visite au CIAPOL.

Il s'agissait d'une séance de travail pour s’imprégner des activités du CIAPOL.
Demain Mercredi 25 octobre 2017 à 14 heures, se fera officiellement la présentation de la station de mesure de la qualité de l'air. Cela se fera sur l'esplanade du Sofitel Hotel Ivoire d'Abidjan/Cocody en présence de la Princesse ASTRID de Belgique et du Ministre en charge de l'Environnement, Anne Désirée OULOTO.

Sercom CIAPOL

Comment

Rate this item
(0 votes)

Côte d’Ivoire: Manifestation des élèves à Korhogo, la Fesci entre dans la danse, le ministère de tutelle sommé de réagir Featured

mardi, 24 octobre 2017 08:50 Written by

Les élèves des quatre établissements Bethléem saccagés et brûlés jeudi dernier ainsi que les autres élèves de la ville de Korhogo par élan de solidarité ont manifesté ce lundi comme annoncé par KOACI.

Click to enlargeCôte d’Ivoire: Manifestation des élèves à Korhogo, la Fesci entre dans la danse, le ministère de tutelle sommé de réagirMécontents de l’implication de la politique dans l’école qui entrave son bon déroulement et compromet leur avenir, les élèves dudit établissement et leurs camarades ont tenu une fois de plus à l’exprimer aux autorités de la cité du poro en général et au ministère de l’Education Nationale en particulier, à travers une marche.

Ce qui a perturbé les cours dans toutes les écoles de Korhogo et provoqué la réaction de la Fédération Estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) qui a interpellé le gouvernement à se pencher sur le sort des cinq mille élèves des groupes scolaires Bethléem.

« Nous demandons aux autorités de venir au secours des élèves Bethleem de Korhogo contraints de rester loin des salles de classes du fait de la vandalisation de leurs établissements. Nous demandons aux autorités de prendre toutes les dispositions utiles afin d’assurer la sécurité des élèves et étudiants de Korhogo Search Korhogo », a déclaré la FESCI qui n’a pas manqué d’exiger au ministère de tutelle de prendre des mesures nécessaires pour ne pas pénaliser les élèves en classes d’examens.

Pour rappel, jeudi dernier les établissements Bethléem à Korhogo ont été incendiés au lendemain de la nomination de son fondateur Soro Zié comme délégué au Réseau des Amis de Côte d’Ivoire (RACI) mouvement de soutien à Guillaume Soro, dans le fief de son rival du RDR parti au pouvoir.

Casimir Boh, Abidjan

Koaci

Comment

Rate this item
(0 votes)

Appartements à louer pour vos vacances et séjours à Abidjan : Appt 3 pièces de type européen à louer à Yopougon ananeraie carrefour LKM sécurisé avec gardien d’immeuble. Featured

lundi, 23 octobre 2017 11:32 Written by

Pour vos vacances en Côte d’Ivoire ou pour de brefs séjours d’affaires à Abidjan, si vous recherchez des appartements à louer à Yopougon Ananeraie alors n’hésitez pas à nous contacter.

Pour votre location de vacances, louez cet appartement situé à Yopougon Ananeraie carrefour LKM, à Abidjan. Depuis les fenêtres de cet appartement, vous avez une superbe vue sur ce quartier. Ce bâtiment propre est sécurisé par des agents de sécurité 24h/24.

Ce logement peut recevoir jusqu’à 5 personnes : 2 adultes et 3 enfants. Il dispose d’un grand lit par chambre parentale, avec possibilité de deux lits superposés plus un matelas d’appoint dans la deuxième chambre. Cette location de vacances est située au deuxième étage de l’immeuble. Il est sécurisé par deux grilles de sécurité : une grille sur l’entrée du palier et une autre à l’entrée de l’appartement qui a ensuite une porte blindée.

Votre location de vacances ne vous coûtera que 50 euros/jour pour l’appartement entier, soit 32.700 FCFA. Possibilité de négociation et de réduction au delà de deux semaines.

Contacts et réservations :
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel France.: +336 95 83 13 93 / +336 95 21 31 80 Tel Côte d'Ivoire : 00225 09869192 / +225 57085286 / 00225 23462788

Comment

Last modified on vendredi, 27 octobre 2017 07:16
Rate this item
(0 votes)

Situation socio politique du pays, arrestation de Soul To Soul, tensions diverses, le Président du PIT Seka Seka Joseph tire sur la sonnette d'alarme Featured

vendredi, 20 octobre 2017 07:41 Written by

"Attention il est encore temps de nous parler fraternellement"

Sa déclaration

Depuis quelques temps, la situation politico-sociale est tendue, ravivée par la découverte d’armes de guerre au domicile de Monsieur Kamaraté KONE alias Soul to Soul et l’arrestation subséquente du mis en cause.
Il se trouve que le présumé coupable est le protocole du Président de l’Assemblée Nationale l’Honorable Guillaume SORO.

Voila qui en rajoute a l’atmosphère déjà délétère .Les Ivoiriens, sont ainsi divisés en plusieurs clans pour une banale affaire qui relève de la justice. En tout cas qui devrait relever de la justice, une fois l’enquête terminée. Le Parti Ivoirien des Travailleurs (PIT), s’inquiète sérieusement de cette montée de tension qui donne à voir nos compatriotes se regarder dans une prétendue guerre ouverte entre le Président de la République Alassane OUATTARA et celui de l’Assemblée Nationale Guillaume SORO pour la course à la présidentielle 2020. DEJA !!!!

Le PIT, parti de mesure et de raison appelle au calme les uns et les autres, au respect des institutions, à un minimum de confiance sans lequel aucun Etat n’est crédible. La justice est saisie de cette affaire, l’instruction est en cours, il est inutile de faire une guerre a travers les réseaux sociaux ou faire feu de tout bois.

Le PIT en appelle à la sagesse de ceux qui enveniment inutilement l’atmosphère afin que tous, nous fassions confiance en notre justice.
Faute de le faire, il ne nous restera plus que l’affrontement. ENCORE, affrontement qui ne sera à l’avantage de personne, sauf faire le malheur du pays et du peuple ivoirien
Tous, la sagesse doit nous habiter car les feux continuent de rougeoyer sous les cendres. ATTENTION !! Il est encore temps ivoirien, temps de nous parler fraternellement. L’avenir de notre beau pays la Côte d’Ivoire nous y invite.

Professeur SEKA Seka Joseph
Président du PIT

Comment

Scoop

Le gynécologue Denis Mukwege, qui soigne les victimes de violences…
Les faits La structure Totem Communication a été sollicitée par…
Rate this item
(0 votes)

Côte d'Ivoire : Les Forces Nouvelles dénoncent le «harcèlement» d’un de ses membres Featured

mardi, 10 octobre 2017 06:41 Written by

Nous apprenons que Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul, éminent membre de l’Amicale des Forces Nouvelles, fait à nouveau l’objet d’un harcèlement politique.
En effet, après avoir maintes fois été entendu au sujet d’une affaire de supposée cache d’armes, notre compagnon de lutte est une fois de plus convoqué par le biais d’une banale convocation antidatée.
Sans être devin, nous savons que l’Exécutif ivoirien est le commanditaire de cet acharnement qui vise en réalité à mettre aux arrêts cet autre Ivoirien qui ne faute que par ses choix et opinions politiques.
L’objectif est de contraindre et d’imposer le silence face aux dérives du pouvoir d’Etat.

Il ne faut pas oublier que personne ne peut étouffer en un Citoyen une ambition née d’une vision.
Au-delà, il ne faut point ignorer qu’en toute chose, il faut éviter d’en faire trop au risque de laisser choir dans le vase, la goutte qui provoquera le débordement.
En tout état de cause, il est hors de question pour l’Amicale des Forces Nouvelles d’accepter qu’un des siens, Soul To Soul, un des grands faiseurs des nouveaux princes devenus des persécuteurs aujourd’hui, soit inutilement exposé aux pulsions émotives d’une classe politique qui se refuse au bon sens.

C’est pourquoi l’Amicale des Forces Nouvelles en appelle à la mobilisation totale de ses membres et avec eux, l’ensemble des Ivoiriens désireux d’une Côte d’Ivoire en paix, où chaque Pouvoir exerce sans interférence de l’un sur l’autre.
L’Amicale des Forces Nouvelles se réserve le droit de prendre des initiatives et de donner des mots d’ordres en vue d’agir pour préserver les libertés des Ivoiriens acquises de haute lutte.
Elle reste donc hautement saisie de cette question et des suites qui en seront données.
Nul ne doit se dérober face à son devoir historique.
Fait à Abidjan le 08 octobre 2017

Pour l’Amicale des Forces Nouvelles
Le Secrétaire Général, Porte-parole

Sékongo K. Félicien
Lebanco.net

 

Comment

Rate this item
(0 votes)

Côte d’Ivoire/ Conflit foncier dans le Gouin Debé, des jeunes de Blolequin annoncent une trêve pour donner place aux négociations Featured

vendredi, 06 octobre 2017 17:40 Written by

Blolequin, 06 sept (DiaspoTV)- Le comité de gestion foncière de Blolequin relatif à la forêt classé du  Gouin Debé à annoncé vendredi lors d’une rencontre avec des émissaires de la ministre Anne Désiré Ouloto à la de réunion de la préfecture de Blolequin d’observer une trêve jusqu'à l’enterrement du président du conseil régional du Cavally, le ministre Dagobert Banzio.  

Selon Gblahé Bassié  secrétaire général dudit comité, porte- parole des populations la trêve observé vise à permettre aux populations de Blolequin d’enterrer dignement leur frère le président du conseil régional du Cavally le ministre Dagobert Banzio et de continuer à donner la place à la négociation afin d’éviter le pire dans cette région qui a souffert des affres des crises précédentes.

« Nous remercions le préfet de département Kouakou Yao Dinar qui prit le problème à bras le corps et avec toutes ces réunions qu’il a convoqué et le contenu de ces messages concernant la forêt classé Gouin Debé nous jeunes autochtones gueré de Blolequin réuni en comité décidons d’observer une trève d’abord pour enterrer dignement notre frère le ministre Dagobert Banzio une façon de donner la chance aux négociations d’aboutir » a-t-il expliqué avant d’inviter le comité de crise dirigé par le préfet Kouakou Yao Dinar à mettre toute en œuvre afin que avant le septembre des disposions concrètes soient  arrêté pour trouver une solution durable et permettre soit aux jeunes de rentrer dans le  Gouin Debé si elle n’est plus classé ou dans le cas contraire faire sorti tous le monde de cette forêt.

Le premier adjoint au maire de Blolequin Kahi Dehazon Léopold a quant à lui plaidé auprès des autorités préfectorales pour mettre fin aux barrages érigés par les allogènes baoulé  qui selon lui sont souvent armés pour ensemble respecté la trêve et donner une chance aux négociations d’aboutir.

L’émissaire de la  ministre Anne Désiré Ouloto, l’honorable Madeleine Oulai  s’est saisi à son tour de la main tendu de la jeunesse de Blolequin d’observer une trêve afin de donner une chance aux négociations pour inviter les autres jeunes qui n’ont encore décidé d’emprunter ce chemin de la négociation à emboité le part  au comité de gestion foncière de Blolequin et regardé dans la même direction celle de la cohésion sociale et de la paix pour le bien être des populations de Blolequin.

Le préfet de département Kouakou Yao Dinar s’est félicité de cette démarche de la jeunesse et promit que le gouvernement  prendra toutes les dispositions pour trouver une solution durable au problème de la forêt classé du Gouin Debé  avant d’instruire les forces de l’ordre à levé tous les barrages qu’ils verront dans les  villages, campement  tout en désarmant  toute personne civile qui serait en possession d’une arme afin de ramener la quiétude et la tranquillité dans le département de Blolequin.

DiaspoTV

Silvere Gael Bossiei

Comment

Rate this item
(0 votes)

Côte d’Ivoire/ Un cadre de la région du Cavally apporte sa compassion aux victimes du Conflit intercommunautaire qui oppose les gueré aux baoulés Featured

lundi, 02 octobre 2017 16:20 Written by

 

Blolequin, 02 oct. 2017 (DiaspoTV)- Une délégation conduite par madame bléhidé Pierrette fille de la région du Cavally a apporté lundi lors d’une rencontre avec les populations autochtones guerés au foyer des jeunes de zeaglo (département de Blolequin) la compassion de l’ancien directeur général du port autonome d’Abidjan, Marcel Gossio aux victime du conflit inter-communautaire qui oppose les autochtones guerés aux allogènes Baoulés depuis une semaine, a constaté l’AIP.
Selon l’envoyée de Marcel Gossio, c’est une rencontre qui s’inscrit dans une dynamique de soutenir les blessés de ce conflit inter-communautaire entre les parents guerés et les frères baoulés qui perdure, occasionnant ainsi des milliers de blessés dans la région du Cavally. Elle a dit venir s’enquérir des réalités sur le terrain afin de rendre fidèlement compte à Marcel Gossio fils de la région.
« Je suis venue au nom de votre fils Marcel Gossio pour comprendre ce qui se passe dans notre région et vous traduire son message de compassion dans ces difficiles moments que vous traversez. Il ne m’a pas envoyée ici en tant que politicien mais comme votre fille qui vient apporter le soutien de Marcel Gossio votre fils qui est aussi cadre de la région. C’est donc une mission apolitique et humanitaire. Il m’a chargé de vous remettre la somme de 400.000 frs pour prendre en charge les blessés », a-t-elle expliqué avant d’appeler les populations au calme et à la concertation afin de continuer de vivre dans la paix et la tranquillité car elle a-t-elle estimé, la région du Cavally a trop souffert des affres de la crise qui a secoué le pays.
Le porte-parole des jeunes de la région, Déhé Armand secrétaire à l’organisation de l’alliance wè a quant à lui traduit la reconnaissance des jeunes de la région à l’illustre donateur, l’ancien Directeur Général du Port Autonome d’Abidjan sous Laurent Gbagbo pour le soutien qu’il apporte à ces parents dans ce conflit opposant les guerés aux baoulés sur une question de plantation qu’a laissé celui que les guerés ont mis dans les forêt du Gouin-Debé, le nommé Ouédraogo Salam qui se retrouve en prison à Man, chose que les Baoulés refusent malgré les interventions des autorités préfectorales de la région du Cavally. « Nous somme prêts pour la conciliation avec nos frères baoulé mais qu’ils acceptent la décision de nos autorités préfectorales et arrêtent d’attaquer nos campements et villages car nous sommes nés pour vivre ensemble et nous ne voulons pas la guerre » a-t-il renchérit.
Le conflit inter-communautaire qui oppose les autochtones gueré et allogènes baoulé depuis plus d’une semaine dans la région du Cavally a fait plusieurs dégâts matériels et des blessés graves dans les deux camps. Les autorités et cadres de la région tentent d’apaiser les protagonistes de ce conflit, a-t-on appris.
DiaspoTV
Silvere Gael Bossiei

Comment

Last modified on lundi, 02 octobre 2017 16:28
Rate this item
(0 votes)

Côte d'Ivoire : Déclaration du groupe parlementaire vox populi relative aux troubles constatés en milieu scolaire et estudiantin Featured

lundi, 25 septembre 2017 10:55 Written by

Depuis la rentrée scolaire du 11 septembre 2017, la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), l’une des associations syndicales scolaires et estudiantines de notre Pays, a entamé des actions dans le but de dénoncer et de contester l’application de frais d’inscription annexes, qui seraient pratiqués dans les établissements scolaires publics et privés.
Ces initiatives visant à empêcher, par tous moyens, le déroulement des inscriptions et le début des cours dans les établissements supposés appliquer ces frais annexes ont été violemment réprimées par les forces de l’ordre.
Lors de la seule journée du 13 septembre 2017, plus d’une dizaine de blessés ont été enregistrés et une vingtaine d’étudiants ont été interpellés.
Les mêmes scènes se sont reproduites le 18 septembre 2017.
Le Groupe Parlementaire VOX POPULI :
- rappelle que la Constitution, en son article 20, garantit la liberté d’associations, de réunions et de manifestations pacifiques ;
- interpelle le Gouvernement sur son obligation d’encadrer et de sécuriser les manifestations autorisées ;
- condamne avec fermeté toute forme de violence d’où qu’elle provienne et appelle à la libération des étudiants interpellés au cours des événements de ces dernières semaines ;
- réaffirme son attachement au plein exercice du Droit à l’Education et à la Formation, ainsi qu’à la Protection de la Jeunesse, dans l’expression de ses opinions.
Par ailleurs, le Groupe Parlementaire VOX POPULI, convaincu qu’un Etat ne peut être en conflit avec sa propre jeunesse, gage certain de son avenir et que celle-ci doit être la principale bénéficiaire des actions entreprises, recommande au gouvernement de choisir la voie de la négociation, à travers un dialogue fructueux, en vue de parvenir à des solutions satisfaisantes pour toutes les parties.
2
En outre, il conviendrait d’apprécier sereinement la légitimité des revendications à la base de ces manifestations, en ouvrant un débat de fond sur les réelles difficultés rencontrées par les ménages pour couvrir les charges engendrées par la scolarisation de leurs enfants.
A cet égard, il est bon de rappeler que le principe d’obligation et de gratuité de l’Ecole a été consacré par la Loi.
C’est pourquoi le Groupe Parlementaire VOX POPULI a déposé, dès la reprise des réunions du Bureau de l’Assemblée nationale, une Question Orale avec Débat, adressée à Madame la Ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique.
En effet, en tant que Représentants du Peuple, nous, membres de « Vox Populi » souhaitons, urgemment, qu’un état des lieux des dispositions prises par le gouvernement (en Ressources Humaines, en Infrastructures et en Equipements), pour que le thème choisi pour la rentrée académique 2017/2018 «CIVISME ET ENGAGEMENT DE TOUS POUR UNE ÉCOLE DE QUALITÉ » soit effectif, sur toute l’étendue du territoire national, nous soit dressé par la Tutelle.
Nous voulons être éclairés, au cours de cet exercice parlementaire et conformément au Règlement de l’Assemblée nationale, sur les causes des scènes de violence qui ont troublées plusieurs villes du Pays, les 13 et 18 septembre de cette année et que des précisions soient également apportées sur la situation des élèves et étudiants affectés par l’Etat dans les établissements privés.
Aussi, le groupe parlementaire VOX POPULI, conscient que c’est tous ensemble que nous pourrons améliorer notre système éducatif et par tant l’avenir de notre Nation, demande au gouvernement de trouver, à travers cette déclaration, une recommandation bienveillante et suggère la prise en compte totale des points précités.


Abidjan, le 25 septembre 2017

Pour VOX POPULI
Les députés Martin N. MBOLO de Agboville sous-préfecture
Adama TOURE de Tafiré
Innocent YOUTE de Kouibly,
Yasmina OUEGNIN de Cocody
Mathias Y. ASSOA de Affery
Sidonie ASSEU de Akoupé et Bécouefin sous-préfecture,
Peare DJEDJE de Grand Zattry
Philibert KOUDOUGNON de Cocody
Yao K. NGUETTIA de Tabagne.

Comment

Last modified on mardi, 26 septembre 2017 10:28

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2