Côte d’Ivoire – Action pour la restauration de la Dignité Humaine (ARDH) s’engage pour un mieux-être des ivoiriens.

Côte d’Ivoire – Action pour la restauration de la Dignité Humaine (ARDH) s’engage pour un mieux-être des ivoiriens. Featured

Les Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire demeure une question préoccupante pour plus d’un.

Ainsi, c’est au cours d’une conférence publique que  Mme Pulcherie Gbalet, Coordinatrice de l’Action pour la restauration de la Dignité Humaine (ARDH) a dénoncé  les difficiles réalités que vit l’ivoirien au quotidien.

Il s’agit entre autre de , « L’augmentation des tarifs de l’eau et de l’électricité sans informations préalables ; la flambée vertigineuse des prix des denrées de premières nécessité ; les déguerpissements tout azimut des populations sans mesures d’accompagnement, et parfois, sans mise en demeure ; le monopole de certaines entreprises dans une économie dite libérale »

 voilà résumé, en quelques mots les faits qui ont  motivé selon  Madame Pulcherie Gbalet,  coordinatrice de l’Action pour la restauration de la Dignité Humaine,  la création (ARDH), organisation de la société civile ivoirienne.

 « Les cas sont légions (…). Toutes les associations qui se sont réunies au sein de l’ARDH sont ensemble pour la naissance d’une nouvelle conscience sociale agissante qui désormais va veiller à défendre les plus faibles et les intérêts généraux du peuple. A cet effet, une grande messe de la société civile aura lieu ce samedi 06 octobre 2018 au terrain municipal de l’abattoir de Port-Bouet », a déclaré, Madame Pulcherie Gbalet Supplée à la table de séance par 8 panelistes qui sont venus apporter leur soutien à cette organisation de la société civile.

  Aussi, dans l’élan de l’amnistie générale accordée par le Chef de l’Etat, le 06 Aout 2018, l’Action pour la restauration de la Dignité Humaine (ARDH) encourage avec vigueur les efforts pour la Paix et la Réconciliation en Côte d’Ivoire. Pour ce faire, « nous demandons à la communauté internationale d’aider la Côte d’Ivoire à se réconcilier, en accélérant la libération du Président Laurent Gbagbo et du Ministre Blé Goudé en procès à la Cour Pénale Internationale, »  suggère Madame Pulcherie Gbalet de l’ARDH.

 

Moise ACHIRO

Read 393 times Last modified on jeudi, 04 octobre 2018 15:40
Rate this item
(0 votes)

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2