Côte d'Ivoire : Les Mairies de Grand-Bassam, Plateau, Port-Bouët, Boko, et Rubino, placées sous tutelle de l'Etat

Côte d'Ivoire : Les Mairies de Grand-Bassam, Plateau, Port-Bouët, Boko, et Rubino, placées sous tutelle de l'Etat Featured

C’est un acte d’autocratie qu’on voyait venir. Cinq mairies confiées à des préfets en Côte d’Ivoire. Il s’agit de Grand-Bassam, Port-Bouët et le Plateau, auxquelles pour maquiller la forfaiture, le ministre de l’Intérieur a joint Booko et Rubino.

L’on se rappelle que le préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi qui avait convoqué le conseil municipal du Plateau, en vue de son installation, avait déserté les lieux, à l’heure indiquée, au motif qu’il y avait eu un incendie à la veille dans un bâtiment annexe de la mairie, alors que la salle des mariages où devrait se dérouler la cérémonie était intacte et continuait à fonctionner jusqu’à présent.

Par la même occasion, au motif qu’un recours avait été introduit par le ministre Fofana Siandou qui avait pourtant concédé sa défaite, le ministre Sidiki Diakité, a aussi inscrit cette commune sur la liste. La même raison a présidé à la décision concernant Grand-Bassam.

Ces trois communes ont en commun d’avoir été remportées par le PDCI, pour les deux premières et « braquée », selon les supporteurs de Georges Philippe Ezaley, par le RHDP pour la troisième. Le ministre Diakité cite « la réglementation en vigueur » sans citer le moindre texte et décrète qu’il « est mis en place des délégations spéciales présidées par les préfets des départements concernés ».

Ci-dessous, l’arrêté ministériel

Le ministre de l’Intérieur de la Sécurité a l’honneur de porter à la connaissance des maires, adjoints aux maires, conseillers municipaux, secrétaires généraux de mairies et populations des communes de Booko, Grand-Bassam, Plateau, Port-Bouët et Rubino que, conformément à la réglementation en vigueur, les conseils desdites communes n’ayant pu être installés au 31 décembre 2018, date d’expiration des mandats des anciens conseils, il est mis en place des délégations spéciales présidées par les Préfets des Départements concernés, à l’effet d’assurer la continuité du service public communal, à compter du 1er janvier 2019.

Les délégations spéciales, ainsi nommées, cesseront leurs activités dès l’installation des nouveaux Conseils municipaux.

Fait à Abidjan, le 31 décembre 2018

Sidiki Diakité

Le Ministre de l’intérieur et de la Sécurité

Elvire Ahonon

Source: Ivoiresoir.net

Read 99 times Last modified on mercredi, 02 janvier 2019 16:43
Rate this item
(0 votes)

About Author

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2