Au cours d'un match fermé et tendu, l’Algérie est venue à bout du Sénégal (1-0) grâce à un but de Belaili. Bien en place, imposant un défi physique aux Sénégalais, les « Fennecs » ont réussi un véritable test face à une équipe considérée comme un des favoris de cette CAN. Au cours d'un match fermé et tendu, l’Algérie est venue à bout du Sénégal (1-0) grâce à un but de Belaili. Bien en place, imposant un défi physique aux Sénégalais, les « Fennecs » ont réussi un véritable test face à une équipe considérée comme un des favoris de cette CAN.

CAN 2019: une Algérie solide s’offre un Sénégal peu inspiré Featured

L’Algérie a frappé un grand coup dans cette CAN 2019 en s’imposant devant le Sénégal dans le choc annoncé du groupe C (1-0). Les « Fennecs » ont réussi leur performance grâce à un plan de jeu qui a marché et qui a posé un problème que les « Lions » n’ont jamais réussi à résoudre. Les hommes de Belmadi, bien en place, ont décidé de laisser le moins d’espaces à leurs adversaires, de casser le rythme, et de profiter de chaque ballon récupéré pour placer des contres meurtriers. Si la première action dangereuse est déclenchée par Mané, c’est bien l’Algérie qui allume la première mèche. Face à un Sénégal qui s’évertue à relancer proprement, les « Fennecs » chipent le ballon au milieu et dans la continuité, Kouyaté touche la balle de la main pour offrir un coup franc plein axe à l’entrée de la surface (6e). Bennacer enroule le ballon et cadre, Mendy se couche bien.

Le Sénégal a la possession, mais ne parvient pas à se montrer dangereux. Il faut dire que le sélectionneur Aliou Cissé n’a pas pu préparer ce choc avec toutes ses armes en raison des forfaits de deux de ses pièces maîtresses, le milieu Idrissa Guèye et l’attaquant Ismaïla Sarr.

Le match est fermé, le jeu est haché, les actions viennent plus des coups de pieds arrêtés. Comme l’Algérie, deux minutes plus tôt, le Sénégal bénéficie d’un coup franc aux abords de la surface, cette fois Mané met le ballon au-dessus du but de Mbolhi. Après des sorties brillantes face à la Tanzanie et le Kenya, le Sénégal et l’Algérie semblent plus se focaliser sur l’enjeu que sur le jeu offrant une mi-temps sans spectacle.

Sadio Mané en manque de rythme

Les premières minutes après le retour des vestiaires sont décisives. Les hommes de Belmadi entrent mieux dans la seconde période et récupèrent le ballon haut. Une fois, deux fois, la troisième est la bonne : 49e minute, après un débordement de Feghouli sur côté droit, Youcef Belaili hérite du ballon à l’entrée de la surface. Il a le temps de contrôler et de mettre une frappe hors de portée de Mendy. L’Algérie est devant, le Sénégal restera derrière.

Sadio Mané aura beau essayer de remettre son équipe à l’endroit, le joueur de Liverpool n’a pas le dernier coup de rein décisif, sans doute pour manque de rythme ; il n’a pas disputé la moindre rencontre depuis le 1er juin et la finale de la Ligue des champions.

L’Algérie tient bon et Mahrez, encore sur un contre, refroidit les supporters sénégalais avec une frappe qui lèche le poteau de Mendy (71e). Dans la minute suivante, le Sénégal réclame un penalty sur Sadio Mané, l’arbitre ne suit pas.

Malgré les entrées de Thioub, Mbaye Diagne et Henri Saivet, les « Fennecs » ne lâchent pas leur succès de prestige et prennent la première place du groupe C. Pour le Sénégal, qui s’incline pour la troisième fois en quatre confrontations face à l’Algérie à la CAN, il faudra battre le Kenya lors du dernier match pour assurer sa place en huitièmes de finale.

Read 26 times
Rate this item
(0 votes)

About Author

NewsLetter

Souscrivez à notre newsletter afin de recevoir les dernières informations de DiaspoTv.

Ad2