Afrique du Sud : Jacob Zuma sommé de rembourser le financement de sa résidence privée

0
792
Afrique du Sud : l’ex-président Zuma va être jugé pour corruption (justice)

La Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné à Jacob Zuma de rembourser une partie de l’argent déboursé pour sa résidence privée. 

En Afrique du Sud, la Cour constitutionnelle a ordonné au Président sud-africain de rembourser une partie de l’argent déboursé pour sa résidence privée.

Un pactole de quinze millions d’euros d’argent public avaient été utilisés pour rénover la propriété de Nkandla.

Ainsi, le président de la Cour constitutionnelle sud-africaine, le juge Mogoeng Mogoeng, a rendu un verdict accablant, ce jeudi 31 mars 2016, ordonnant au chef de l’Etat de ce pays d’Afrique Australe de rembourser un pourcentage « raisonnable » des coûts de rénovation de sa propriété de Nkandla.

Selon le juge, en refusant d’obtempérer aux ordres de la médiatrice de la République et de rembourser, le chef de l’Etat a « failli à ses devoirs de défendre et de faire respecter la Constitution ».

Procédure de destitution de Jacob Zuma ?

Ce verdict ouvre la porte à une éventuelle procédure de destitution, d’autant qu’à sa sortie de la Cour constitutionnelle, le principal parti d’opposition, appelant les Sud-Africains à descendre dans la rue pour demander la destitution du chef de l’Etat.

Pour sa part, la présidence sud-africaine a publié un communiqué indiquant que le chef de l’Etat avait pris note de ce verdict et allait l’étudier. Jacob Zuma dispose de 45 jours pour rembourser la somme décidée par le juge.

Lire aussi : Afrique du Sud : l’ex-président Zuma va être jugé pour corruption (justice)

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici