Côte d’Ivoire: Soro Guillaume doit sincèrement se confesser pour avoir le pardon des Ivoiriens, qui lui ouvrira les portes de son « paradis politique »

0
161
Les ivoiriens exigent une vraie confession à Soro Guillaume

En plus du pardon demandé, les Ivoiriens, attendent de Soro Guillaume ex rebelle ayant pris les armes contre la nation ,une confession sincère pour adoucir les cœurs.

Soro Guillaume sera t-il accepté par les ivoiriens?

L’ancien président de l’assemblée nationale ivoirienne, le député de Ferkessédougou, M. Soro Guillaume, à la veille de son divorce d’avec son ancien mentor, Alassane Dramane Ouattara, n’a de cesse de demander pardon aux victimes ivoiriennes de la rébellion, qui l’a poussé à écrire un ouvrage, pour expliquer les raisons qui l’ont poussé à prendre les armes contre ses compatriotes, ouvrage intitulé : « pourquoi, je suis devenu rebelle ». Pensant qu’en prenant les armes pour installer de force, M. Ouattara au pouvoir, l’amour durerait et des récompenses suivraient, aujourd’hui, il est dans la nasse.

Lire aussi : Côte d’Ivoire: Soro Guillaume, attendu par le pouvoir de Ouattara à Abidjan.

Il semble regretter ses actes de bravoure aux yeux de ses mandants, le temps avançant, il éprouve du regret. Il veut rejoindre les siens qui, malheureusement, en ont gros sur le cœur, mais hélas, rien d’autre ne peut remplacer les parents tués pendant la rébellion. Le pardon, parait-il est divin et c’est la seule récompense qui lui reste et qu’il utilise vaille que vaille pour se faire comprendre et se faire racheter. Car, pour les ambitions présidentielles qui l’habitent, seuls ses compatriotes victimes d’hier, peuvent lui accorder leurs suffrages.

Soro, le temps du regret enfin…

Il avait promis faire sa part et il avait fait, en demandant, pardon, c’était dans le village de son épouse. Il a invité tous ceux qui étaient impliqués dans cette rébellion qui s’était muée en guerre civile, de faire les leurs et tous les ivoiriens attendent ceux-là qui ne viennent pas.

Soro crie et sans cesse, son mea culpa, mais les ivoiriens attendent de lui, de vraies confessions sincères, car dans tous les cas, ils n’ont pas le choix, ils sont nombreux et prêts à lui accorder leur « pardon »

Lire aussi : Côte d’Ivoire : La période des élections approche et les sachants, veulent maintenant parler, dont Soro Guillaume.

Depuis son « exile doré-forcé » en Europe, sa langue commence à se délier et tous les ivoiriens gardent leur souffle. Il tourne autour du pot, cherchant parfois les mots pour éviter d’heurter Ouattara et pourtant, c’est un passage obligé. En effet quand il dit officiellement que si Ouattara veut l’accuser d’avoir commandité l’assassinat de IB, et qu’il pose la question à son tour à ce dernier, en lui demandant d’avoir aussi le courage de dire qui a tué, les habitants de Guiglo et Duékoué, les ivoiriens veulent qu’il aille jusqu’au bout.

La population ivoirienne dans le suspens de la vérité

Mais alors, sur toutes les lèvres, il y a trop de suspens. Donc Ouattara a véritablement tué les ressortissants du grand ouest ? Les morts en deux jours de Duékoué et de Guiglo, si c’est lui Ouattara qui en a donné l’ordre, pourquoi l’a-t-il fait ? A cette époque, les deux étaient en symbiose connivence donc, lui Soro, peut tout clarifier pour se donner bonne conscience. Que lui ont-ils fait pour subir ce génocide ? Pourquoi, c’est toujours dans cette zone si riche en matières premières naturelles que ses soldats, ont choisi pour élire leur domicile. Aujourd’hui, cette zone ivoirienne est devenue le far West des étrangers qui en ont fait leur zone de non droit, semant la terreur ? Soro sait beaucoup de choses qui, une fois repenties et confessées, lui ouvriront les portes de sa destination.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Guillaume Soro annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2020

Les corps habillés tués à Bouaké, qui en a donné l’ordre ? Vraiment, Soro Guillaume en sait trop et se mettre à table, lui rétablirait la vraie raison du « paradis.»

Comme des essuie-glaces, il faut des ballais pour essuyer la glace pour voir claire devant lui. La balle est donc dans son camp, s’il veut aller tout droit dans le paradis de ses compatriotes, la confession. Il est catholique et il sait l’importance d’une confession avant la prise de la communion, le dimanche matin.

Joël ETTIEN Businessactuality.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici