Les électeurs mercenaires de Côte d’Ivoire

0
107
Les électeurs mercenaires de Côte d'Ivoire

Le nouveau phénomène contre lequel il va falloir lutter après la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) sera celui du convoyage des « électeurs mercenaires ».

Ils font partie des nouveaux ivoiriens. A la solde des candidats. Prêts à tout pour offrir leur voix au plus offrant. Ces derniers, sont convoyés d’un point A vers un point B le jour des élections moyennant quelque chose pour offrir leur voix à un candidat.

Voici comment ils fonctionnent: quelqu’un qui a son domicile principal et secondaire dans une commune d’Abidjan, il travaille et vit dans cette commune, avec ses problèmes, ses peines et ses joies. Il passe le clair de son temps à critiquer le maire de sa commune. Normalement, il devait voter dans cette commune où il vit. Il devait voter là pour améliorer sa propre condition de vie.

Bizarrement et où paradoxalement, il est convoyé le jour du vote loin de sa commune pour exercer son droit de vote. Là ou c’est encore bizarre, c’est qu’il n’a aucun intérêt dans cette région où il vient exercer son droit de vote et c’est lui encore qui viendra ensuite critiquer le nouvel élu de sa commune. Tu vis à Abobo et c’est toi qui vote à la première heure à Cocody.

Tu découvre Bassam pour la première fois le temps d’une élection et c’est toi qui casse les urnes. Tu vis à Divo et c’est toi qui ouvre le bureau de vote à Vavoua. BIZARRE tout ça. C’est un phénomène qu’il va falloir stopper aussi parce que cause de fraudes électorales avec son corollaire de violences et de pertes en vies humaines.

Il nous faut un profond changement de mentalités.

Emmanuel de Kourassi Correspondant Diaspotv