Côte d’Ivoire: dates de retour de Soro Guillaume et Macron en terre ivoirienne, quelle coïncidence!

0
46
Dates du retour de Soro et visite de Macron en terre ivoirienne, quelle coïncidence !

Dates du retour de Soro Guillaume et visite de Macron en terre ivoirienne, quelle coïncidence !

Le retour de Soro Guillaume ne ferait plus partie des illusions…

Annoncé et reporté à plusieurs reprises, le retour de Soro Guillaume en terre ivoirienne se précise et comme par hasard, il se confirme à la date de la visite du président français le 22 décembre.

Pourquoi ce retour si brusque, si mesuré et que les fans de Soro veulent le rendre festif, comme s’il leur revenait avec dans son sac plein de promesses et d’acquis ? En effet, tout le monde avait cru que l’ancien président de l’assemblée nationale, n’allait plus retourner comme beaucoup d’hommes politiques, contraints d’exile. Pour ne casser du sucre pendant son séjour trop prolongé en Europe, il n’a pas chômé. Très inventif et metteur en scène, Soro a meublé son séjour de plein d’évènements politiques. Il est le tout premier homme politique ivoirien à inventer, la crush party et il en a fait son appui de déplacement.

Il a créé son GPS, pendant qu’il y a plusieurs mouvements, groupements et associations politiques qui se réclament de lui. En Espagne, il a failli se faire voler par Interpol, s’il n’avait pas été vigilant. Il a réussi à se rendre à la Haye où est interné son ami Blé Goudé, sans compter des rencontres de hauts niveaux dans des loges maçonniques et chancelleries. Il est le seul homme politique ivoirien à prendre autant d’engagements pour expliquer, ce qui le poursuit et qui l’emmerdait à se rendre chez lui au pays.

Soro et son clan aspire au trône et non à la libération du pays

Le hic dans le fond de son combat politique, Soro et son clan ne mènent pas un combat de libération, mais plutôt, secouer tout le Quais d’Orsay pour succéder au pouvoir ivoirien. Pendant que toute la jeunesse africaine se bat contre l’occupation, l’ancien secrétaire de la fédération estudiantine et scolaire de la Côte d’Ivoire, ancien premier ministre, ancien président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, M. Soro se sent assez outillé pour devenir président de la république. Lui qui est de la nouvelle génération des politiques ivoiriens, va-t-il s’appuyer sur le colon français pour diriger son pays ?

En partie, il a raison, mais il se noie dans le lot que les ivoiriens ne veulent plus voir chambarder au palais pour conduire leur destinée. En plus, il continue de demander pardon pour les crimes commis pendant la rébellion, une des raisons majeures qui l’a empêché de rencontrer le président Gbagbo. Dans certaines coulisses des palais africains, le Sénégal, la Guinée Conakry, des émissaires ont tenté de les rallier, lui et son ancien mentor Ouattara. Cependant, leur voix était trop mince pour rentrer dans les hauts parleurs du palais d’Abidjan. La haine et la colère dues aux déclarations de Soro à l’extérieur du pays, avaient atteint un tel degré que le président Ouattara était prêt à le mettre aux arrêts.

Le retour de Soro qui coïncide avec la visite du président Macron est-il stratégique?

Le temps avance et bientôt, c’est la période du dépôt des dossiers pour ceux qui veulent devenir présidents de la république de Côte d’Ivoire.

Rester longtemps hors du pays, peut le pénaliser, c’est ainsi qu’il se rapproche du président français, autour de qui, il a plein d’amis, pour le supplier d’intercéder auprès de Ouattara pour qu’il rentre. C’est chose faite mais pour avoir le cœur net, Soro a préféré se rendre à Abidjan pendant que Macron y est. On murmure que les ambitions de Soro, doivent redescendre et laisser les Ouattara poursuivre l’aventure à cause de la présence des terroristes et djihadistes qui constituent une grave menace qu’il ne sera pas à mesure d’éradiquer.

Soro pourra-t-il se taire ou se calmer, on verra bien, après la visite de Macron. Dans tous les cas, il lutte pour succéder à Ouattara, c’est-à-dire continuer l’œuvre de la soumission des présidents africains qui satisfont d’abord les intérêts français avant de penser à leur peuple, donc il a encore le temps d’attendre.

Comme le dit un libre penseur, Soro annonce son retour, dans une des valises de Macron.

                                                                                                     Joël ETTIEN