Burkina: 2 mois de prison avec sursis pour Kemi Seba

0
47
Burkina: 2 mois de prison avec sursis pour Kemi Seba

2 mois de prison avec sursis ont été requis contre Kemi Seba le cyber activiste, le jeudi 26 décembre dernier pour outrage au chef de l’état. Cette peine est assortie d’une amende de 200.000 FCFA.

La justice burkinabé vient de condamner Kemi Seba le franco-béninois à une peine d’emprisonnement avec sursis et une amende de 200.000 FCFA, pour propos irrévérencieux contre des chefs d’états notamment ceux du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire.

Kemi Seba qui s’est érigé en farouche combattant du FCFA, avait été arrêté à son hôtel suite à une conférence à l’université JOSEPH KI ZERBO de Ouagadougou sur le franc CFA.

Deux mois symboliques de prison avec sursis pour Kemi Seba

 » On m’a condamné à deux mois avec sursis qui sont en réalité deux mois symboliques parce que même les juges savent que j’ai raison « a t’il soutenu à sa sortie de prison.

Stellio capochichi de son vrai nom, Kemi Seba rappelons le n’est pas à sa première condamnation. Le fondateur de  » urgences panafricaines » est à son quatrième emprisonnement duquel il est toujours ressortis plus fort. Selon l’homme Kemi Seba, personne ne pourra l’empêcher de dire ce qu’il pense.

Le franc CFA cette monnaie coloniale de plus en plus décrié par la jeunesse Africaine n’est pas bonne pour les Africains. Même si une reforme ainsi que la venue d’une nouvelle monnaie a été faite par Alassane Ouattara et le président Français Emmanuel Macron, plusieurs manifestations hostiles se poursuivrons au travers de toute l’Afrique.

Lire aussi : Franc CFA : le polémiste franco-béninois Kémi Séba interpellé au Burkina Faso

Si pour ses opinions anti-Franc CFA l’on doit être expulsé, condamné ou emprisonné, c’est là un constat du recul de la démocratie et la mise en mal de la liberté d’expression.

La redaction