Côte d’Ivoire : Mort du colonel Wattao l’un des piliers du 19 septembre 2002

0
52
Mortdu colonel Wattao

Issiaka Ouattara alias Wattao l’un des piliers de la rébellion du 19 septembre 2002 en Côte d’ivoire est mort à New York ce dimanche 5 janvier. Il souffrait d’un diabète fort avancé.

Evacué d’urgence à New York suite à un malaise il y a de cela quelque semaines, l’ex-chef rebelle Wattao ne regagnera plus la terre éburnéenne. Issiaka Ouattara tire sa révérence à 52 ans, laissant derrière lui une femme et huit enfants.

Jadis à la tête du commandement de la zone de Vavoua et Séguéla, l’insubmersible chef de guerre Wattao, du haut de ses 1M90 va laisser entendre parler de lui. Devenu puissant financièrement, l’homme au parking composé seulement de luxueuses voitures, sera très vite mis en disgrâce aux yeux de son chef le président Alassane Ouattara, à causes de ses nombreuses frasques.

Rétrogradé puis récemment nommé colonel-major, par le président de la république Alassane Ouattara, Wattao ne reprendra plus fonction.

Côte d’Ivoire: la crise de Wattao, met à nu, la politique sanitaire.

Aussi à l’annonce du décès de Wattao, des voix et non des moindres, comme celle de son ancien patron Guillaume Soro, lui a rendu hommage sur twitter: « En effet l’irréparable s’est produit. L’un des piliers du 19 septembre 2002 s’est effondré. Je dis bien un des piliers. Je pense à ses enfants et à toute sa grande famille ».

La rédaction