Niger : les djihadistes ont encore tué des militaires, avec le silence coupable de l’UA.

0
90
Niger: les djihadistes ont encore tué des militaires

Nouvelle attaque contre un camp militaire à Chinégodar au Niger.

Le Niger essuie une nouvelle attaque djihadiste

Une nouvelle attaque vient de s’opérer à Chinégododar au Niger. 31 soldats viennent de subir la sentence suprême et 63 terroristes ont été neutralisés.

On revient toujours sur le silence des organisations des droits de l’Homme et de la stabilité et de la paix en Afrique de l’ouest. Ce sont des militaires qu’on tue et que l’Union Africaine, la CEDEAO ont la bouche cousue.

Est-ce que ces terroristes pris en flagrant de délit de meurtre au Niger, pourront se mettre à table pour dénoncer leurs commanditaires ? Faut-il les emprisonner sachant bien que les autres viendraient, une nuit, les libérer en tuant encore et encore, des militaires.

Pourquoi, les chefs d’état de la sous-région ne bougent pas au secours de ces pauvres pays qui subissent les atrocités, sans raison apparente ? Il faut qu’il y ait une ouverture de sommets pour les apeurer et éviter la mort à ces pauvres habitants dans ces zones qui tombent toutes entre les mains de ces djihadistes.

De qui djihadistes tirent-ils leurs ressources?

En plus, qui leur fournit ces motos, ces véhicules et enfin ces armements dont les états, n’en disposent pas ? 43 militaires nigériens sont encore tués. Aucun chef d’état ne se rendrait, au Niger pour soutenir leur homologue et voir comment lui venir au secours. Dans tous les cas, ce ne sont pas des français, donc, qui viendrait le faire ? Ils attendent tous l’ordre du Quais d’Orsay pour agir.

Cette nouvelle attaque survient un mois après celle menée par des djihadistes du camp d’Inates dans le même secteur, qui avait fait 71 morts. Comme ça n’arrive pas seulement qu’aux autres et que, dans cette situation personne n’est à l’abri, il faut être solidaires de ceux qui subissent, pour espérer partager leurs expériences quand son tour arrivera. Ça tombera sur ceux qui assistent contents que ça soit sur le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Doit-on donner raison à ceux qui déplorent, le manque de président charismatique en Afrique ?

Lire aussi : Niger: 63 djihadistes et 25 personnes tués dans un camp militaire

                                                                                     Joël ETTIEN