Ivoiriens d’où viennent ces supposés empoisonnements qui troublent la quiétude?

0
64
Les attaques reviennent et la rumeur des empoisonnements des ivoiriens se répand.

Les attaques reviennent et la rumeur des empoisonnements des ivoiriens se répand.

D’où viennent ces supposés empoisonnements des ivoiriens ?

Il n’y a plus de vraies morts en Côte d’Ivoire. La rumeur qui se répand n’est pas digne de bonne foi et il faut y pallier pour éviter ce syndrome qui vient s’ajouter déjà à la situation délétère que vivent les ivoiriens.

Pour peu que tout homme se sente mal, il s’accuse de s’être empoisonné par X et la vie devient suspicieuse et difficile à vivre. La mort de Wattao fait état d’empoisonnement par les gens du pouvoir dit-on. Il faut apporter des démentis rapidement aux ivoiriens afin de passer à autre chose par le biais des résultats d’une autopsie crédible.

En Côte d’Ivoire tout le monde se méfie de tout le monde, quelle est cette vie ? Wattao, ne peut-il pas mourir d’une maladie ? Qui est-il pour qu’il soit invisible à ce point ? C’est vrai que l’état de vétusté des hôpitaux ivoiriens, contribue à ces rumeurs puisqu’il n’y a plus de médicaments et d’équipements. En quoi, tous ceux qui meurent doivent forcément passer par des poisons ?

Évitons ivoiriens de dramatiser…

Chacun se promène avec son petit mal, jusqu’à ce que celui-ci devienne pernicieux et incurable. Il y a des morts subites, c’est vrai, mais il faut trouver une solution rapidement pour rassurer le citoyen lambda à vivre son quotidien sans la peur.

Combien sont-ils qui ont les moyens ou pas qui font des bilans de santé au pays ? Alors, s’il faut attendre que le mal se déclenche pour aller à l’hôpital pour se faire soigner, c’est le terminal. Dans la culture des musulmans, les hommes n’aiment pas se faire palper ou évitent les centres de santé, comptant souvent sur des fétiches de protection.

Depuis quand, une bague peut guérir, le diabète ? Depuis quand, une ceinture magique peut soigner un cancer ? Dans certains milieux, on évite les examens de santé faisant confiance au maraboutage. Alors qu’à ma connaissance, on se préserve des maléfiques, des sorciers, des accidents, empoisonnements , mais la mort n’a pas de talisman quand on la néglige. Quel poison pouvait venir à bout de Wattao qui était protégé mystiquement ?

Je voudrais savoir combien de fois Wattao se serait rendu dans un hôpital pour se faire dépister d’un mal quelconque afin de diagnostiquer des maux pour y poser des remèdes ? Ils sont nombreux ceux qui ont été parachutés au-devant de la gloire, après les différents coups de belligérance. Ils croient tous en leurs fétiches qu’à la médecine moderne. Pour un diabète, Wattao avec les moyens qu’il disposait, pouvait se faire dépister très tôt et suivre à la lettre les recommandations pour vivre encore parmi les siens.

Combien ont-ils cette maladie qui vivent en suivant les conseils de leurs médecins traitants ?

Wattao n’a pas été empoisonné, il a compté sur ses fétiches qui l’ont lâché au dernier moment.

De son vivant, tous ses dix doigts étaient parés de bagues et tous ses amis sont dans ces cas. Alors, d’où vient d’un coup, ces empoisonnements qui ont pris toute la Côte d’Ivoire et aveuglent la vision du peuple.

Je ne peux pas exclure les risques d’empoisonnements par des jaloux qui injectent des biles de caïman et autres dans les villages et les bas quartiers. Soyons prudents. Mais pourquoi le président Ouattara empoisonnerait ses proches collaborateurs et pour atteindre quel but ?

M. Ouattara a tout obtenu dans sa vie. S’il se bat encore, c’est pour sans nul doute pour ses enfants, amis et connaissances et son assurance après sa retraite. Il ne voudrait pas voir venir des gens le juger, l’auditer pour l’empêcher de vivre en paix, sinon, vouloir enlever la vie des chefs rebelles, lui rapporterait quoi ? En plus, il avait promu Wattao à un grade supérieur.

Tous ces chefs rebelles qui ont bu de ces potions, vous pensez qu’ils sont à l’abri ? S’ils meurent, n’accusez personne. Encouragez-les plutôt à faire des bilans de santé, vous les aiderez à vivre que de leur mettre des idées noires dans la tête, pour les encourager à faire des bêtises.

La théorie des empoisonnements s’estend de plus en plus…

On annonce que le prochain serait le président Bédié, franchement, comment les ivoiriens peuvent se sidérer à ce point? Qui va en vouloir au président Bédié pour lui enlever sa vie ou mettre en prison? Ont-ils peur de Ouattara à ce point? Non!

Ne mettez pas des incapacités à voir la réalité en face pour accuser, un tel pour se donner bonne conscience. Le vrai combat est ailleurs. Depuis quelques jours, les attaques à mains armées sont revenues. Dans la nuit du mercredi 15 janvier au 16 janvier, le poste des forces armées de Côte d’Ivoire, situé dans la localité de Tabou, sud-ouest a été attaqué par des individus non identifiés qui ont ouvert le feu sur les gardes en service cette nuit-là. Deux éléments des FACI ont été tués et un caporal grièvement blessé.

La période électorale approche, les basses manœuvres reviennent. C’est l’occasion d’interpeler la vigilance des forces de l’ordre et surtout, le soutien des autorités et des populations qui doivent signaler toute personne suspecte qui rôderait dans les différentes cités.

Les ivoiriens montrent des signes de fatigue et de raz-bol, il appartient au gouvernement de les rassurer et les mettre en confiance.

                                                                                 Joël ETTIEN