L’Union Africaine appelle à un cessez-le-feu en Libye

0
69
L’Afrique qui refuse d’être écartée de toutes les initiatives devant ramener la paix en Libye, a tenu jeudi 30 janvier à Brazzaville la huitième réunion de son Comité de haut niveau. Le Chef de l’Etat congolais Denis sassou Nguesso qui préside ce Comité a affirmé que l’Afrique doit prendre son destin en main, et parvenir à l’organisation d’une conférence de réconciliation. « Nous sommes à la croisée des chemins. Nous pensons que l’Afrique saura prendre ses responsabilités » a-t-il déclaré. Brazzaville appelle donc à un cessez-le-feu en Libye et sollicite le déploiement des observateurs militaires pour veiller au respect de cette résolution. L’UA a surtout condamné les interférences extérieures sur le terrain avec toutes leurs conséquences sur la vie des populations. C’est au prochain sommet de l’UA que le Comité de haut niveau présentera les conclusions de la réunion de Brazzaville ; question de finir une feuille de route. Moussa Faki Mahamat @AUC_MoussaFaki · 30 janv. 2020 1/3: Excellent meeting of The AU High Level Committee on #Libya in #Brazzaville today. We agreed on modalities for preparations for the AU to convene an Inter-Libyan Reconciliation Conference, in consultation with Libyan parties, neighbouring countries and the United Nations. Voir l'image sur Twitter Moussa Faki Mahamat @AUC_MoussaFaki 2/3:The 11-member Committee, chaired by Pres Sassou Nguesso, also agreed to establish a Preparatory Committe for the AU Inter-Libyan Forum, which will be open to all parties to the Libyan conflict, including tribal leaders, women, youth & other #Libyan political & social actors Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter 28 21:14 - 30 janv. 2020 Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité 18 personnes parlent à ce sujet Le chef du gouvernement d’union nationale libyen Fayze El-Farraj n’a fait qu’une apparition éclair lors d’un huis clos. Son ennemi le maréchal Aftar n’a pas effectué le déplacement pour Brazzaville.

L’Union Africaine qui refuse d’être écartée de toutes les initiatives devant ramener la paix en Libye, a tenu jeudi 30 janvier à Brazzaville la huitième réunion de son Comité de haut niveau.

Le Chef de l’Etat congolais Denis sassou Nguesso qui préside ce Comité de l’Union Africaine a affirmé que l’Afrique doit prendre son destin en main, et parvenir à l’organisation d’une conférence de réconciliation.

« Nous sommes à la croisée des chemins. Nous pensons que l’Afrique saura prendre ses responsabilités » a-t-il déclaré.

Brazzaville appelle donc à un cessez-le-feu en Libye et sollicite le déploiement des observateurs militaires pour veiller au respect de cette résolution. L’UA a surtout condamné les interférences extérieures sur le terrain avec toutes leurs conséquences sur la vie des populations. C’est au prochain sommet de l’UA que le Comité de haut niveau présentera les conclusions de la réunion de Brazzaville ; question de finir une feuille de route.

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter

Le chef du gouvernement d’union nationale libyen Fayze El-Farraj n’a fait qu’une apparition éclair lors d’un huis clos. Son ennemi le maréchal Aftar n’a pas effectué le déplacement pour Brazzaville.

Lire aussi : Nouveaux affrontements en Libye entre les forces du GNA et celles du Maréchal Haftar