France: Basile Boli, va mettre une école de football,, sur place.

0
13
Basile Boli, va véritablement s’investir dans la formation du football.

Basile Boli,l’Ivoirien veut investir dans la formation footballistique. Pour se faire, il a acheté deux immeubles pour matérialiser son projet.

Basile Boli acquiert deux bâtiments

Leparisien en ligne vient de publier un article sur l’ivoirien Basile Boli qui s’est acheté deux bâtiments à Inovia pour son école de foot.

L’ex-joueur de l’équipe de France a détaillé le fonctionnement de son projet. Une ambition éducative et sportive qui doit voir le jour d’ici un an.

Une affluence recorda au campus Inovia

L’amphithéâtre du campus Inovia a connu une affluence record, jeudi soir, pour le dernier conseil communautaire de la mandature. Avec en invité star, Basil Boli, conseiller spécial du président de l’Olympe de Marseille, venu présenter son projet d’école de football pour Noyon.

Le premier point à l’ordre du jour consistait donc à acter la vente pour 500 000 euros, signée chez le notaire ce vendredi matin, deux premiers bâtiments où implanter la future structure de la star du ballon rond. La communauté des communes devra construire quatre terrains de football sur le site. Dans un premier temps, 80 emplois sont attendus pour entourer ces futures stars du foot.

Un homme de vision

Basile Boli doit accueillir 90 jeunes de 15 à 18 ans pour, au plus tôt, la rentrée de septembre. 100 places supplémentaires et une mixité avec des jeunes filles sont planifiées pour 2022 ; Une partie d’entre eux devrait venir du secteur.

Les classes comprendront 15 élèves environ, qui seront scolarisés dans les lycées noyonnais et suivront des entraînements sportifs très poussés à Inovia. Ils bénéficieront de suivis des plus grands clubs de ligue 1 (Amiens, Marseille, Nice, Lyon), la première division française.

Le prix de l’année reste encore inconnu.

« La devise sera honneur, discipline et respect. Ici, ce ne sera pas que du foot. Les résultats scolaires et l’attitude seront aussi importants que les compétences footballistiques », prévient celui qui a revêtu à 45 reprises le maillot de l’équipe de France. Une reproduction, en quelque sorte, de l’éducation que lui a prodiguée Guy Roux, célèbre entraîneur.

Nous disons bravo à l’ivoirien !

Retranscrit par Joël ETTIEN