Liberia:Une ancienne ministre des finances bientôt numéro deux du FMI

0
48
Liberia,Antoinette Sayeh dirige le département Afrique du Fonds monétaire international

Liberia,Antoinette Sayeh dirige le département Afrique du Fonds monétaire international après le gouvernement de la présidente d’Ellen Johnson Sirleaf.

Une ancienne ministre des finances du Liberia, Antoinette Sayeh, va devenir directrice générale adjointe du Fonds monétaire international (FMI) à compter du 16 mars, a annoncé mardi l’institution de Washington dans un communiqué. C’est la dirigeante du FMI, Kristalina Georgieva, qui a elle-même proposé cette nomination après le départ de la directrice administrative, Carla Grasso, annoncé début février.

Lire aussi  La réforme du franc CFA est une « étape essentielle », selon le FMI

Sollicité par l’AFP, le FMI n’était pas en mesure de dire si Mme Sayeh, ressortissante du Liberia et ancienne ministre des finances de ce pays de 2006 à 2008, avant son entrée au FMI comme directrice du département Afrique, allait remplacer cette dernière dans ses fonctions.

« Antoinette est très connue et très respectée pour avoir occupé au FMI le poste de directrice du département Afrique entre 2008 et 2016 où elle a mené une transformation importante des relations du Fonds avec nos pays membres africains », a commenté Kristalina Goergieva, citée dans le communiqué.

Apurement des dettes du Liberia

Depuis 2016, Mme Sayeh est membre émérite du Center for Global Development (CGD).

En tant que ministre des finances au lendemain du conflit que le Liberia avait connu, Mme Sayeh avait piloté l’apurement des arriérés, accumulés de longue date, de la dette multilatérale du pays.

Elle avait, en outre, géré les négociations avec le Club de Paris et œuvré à l’élaboration de la première Stratégie de réduction de la pauvreté. « Ce faisant, Mme Sayeh a considérablement renforcé les finances publiques du Liberia tout en promouvant la réforme de la gestion des finances de l’Etat », selon le FMI.

Lire aussi  Au Liberia, des centaines de personnes manifestent contre la politique économique de George Weah

Avant d’entrer au gouvernement de la présidente Ellen Johnson Sirleaf, Mme Sayeh avait travaillé à la Banque mondiale durant dix-sept ans, notamment en qualité de directrice des opérations pour le Bénin, le Niger et le Togo et comme économiste pour le Pakistan et l’Afghanistan.

Elle est titulaire d’une licence en économie de Swarthmore College en Pennsylvanie (Etats-Unis) et d’un doctorat en relations économiques internationales de la Fletcher School de l’université Tufts dans le Massachussetts.