La continuité parlementaire, que cache-t-elle? s’interroge l’URD

0
38
La continuité parlementaire, que cache-t-elle? Par DANIEL BONI CLAVERIE, PRESIDENTE DE L'URD

Alors que beaucoup analysent le discours à la Nation du Président Ouattara,Danielle Bonie se demande ce que cache la reforme de la continuité parlementaire?

la continuité parlementaire transcende la fin du mandat des parlementaires

Il est en effet proposé en cas d’une impossibilité d’organiser des élections parlementaires et en vue de garantir la continuité « institutionnelle » du Parlement que ce dernier demeure en fonction jusqu’à l’organisation des dites élections. Ainsi, la continuité du Parlement transcende la fin du mandat des parlementaires et la tenue des élections législatives.

Pourquoi envisager l’impossibilité de la tenue d’élections législatives alors que la présidentielle se serait déroulée normalement?

Pourquoi envisager l’impossibilité de la tenue d’élections législatives alors que la présidentielle se serait déroulée normalement? A quoi répond la nécessité d’une garantie « institutionnelle » pour assurer la continuité parlementaire?Se demande Danielle Boni Claverie la presidente de l’URD.

Sous le prisme de la mise en place d’une transition, tout s’explique. Au vu de ce qu’il va se passer à Abuja le 12 mars prochain à la Cour africaine des Droits de l’Homme et de la ferme détermination de l’opposition à ne pas baisser les bras sur la réforme de la CEI, la liste électorale, la gratuité des Cni, les centres d’enrôlement, etc, le Pouvoir envisage sérieusement LA NON TENUE DE LA PRESIDENTIELLE d’octobre 2020.

Avec l’accord de la Communauté Internationale, une transition sera mise en route au lendemain du 31 octobre conduite par le Président Ouattara qui démissionnera au bénéfice de son Vice-président. C’est ce dernier qui conduira la transition. Sachez que quand une transition s’installe, toutes les Institutions sont suspendues et une Assemblée Constituante est mise en place pour rédiger une nouvelle Constitution et entamer toutes les réformes nécessaires pour sortir le pays de la crise. Cette « Constituante » est composée de toutes les forces vives de la Nation, des élus, des partis politiques, de la société civile, des syndicats, des religieux.

Pour éviter le schéma d’une Assemblée qui ne serait pas aux ordres, on constitutionnalise une disposition de continuité parlementaire. Le Pouvoir s’assure ainsi d’un Parlement monocolore, dominé par le parti au pouvoir qui les doigts sur la couture du pantalon exécutera toutes les instructions de l’Exécutif. Et le tour est joué! Tout est vraiment gelé et bouclé! Plus aucune pespective d’alternance.

« l’ignorance du peuple fait la force du dictateur »

Et le peuple là-dedans? Tout le monde sait que « l’ignorance du peuple fait la force du dictateur » mais il est vraiment dommage que nos dirigeants ne veuillent pas reconnaître qu’on ne conduit pas un peuple en lui confisquant ses espérances. »

Lire aussi:Cote d’ivoire: revision constitutionnelle,l’opposition parlementaire dit « non »