Côte d’Ivoire/Choix du candidat RHDP : Le désaccord de Mabri Toikeusse

0
104
LE DÉSACCORD DE MABRI TOIKEUSSE

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), a désigné son candidat ce jeudi 12 mars. Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le futur candidat du RHDP pour l’élection présidentielle de 2020. Un « passage en force » qui n’a, visiblement pas plu à Mabri Toikeusse.

Le Choix de Gon Coulibaly non consensuel selon Mabri Toikeusse

Ce choix imposé semble ne pas rencontrer l’assentiment de tous les cadres dudit parti, dont le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Mabri Toikeusse, par ailleurs président de l’Union pour la démocratie et la paix (UDPCI).

Ce dernier l’a fait savoir, en direct lors de la retransmission de la réunion, sur les comptes officiels du RHDP, suis sur son compte Facebook dans la nuit du jeudi 12 mars 2020. « Je suis un homme de conviction et je préfère dire ce que je pense », a-t-il lâché d’entrée.

Et de poursuivre : « Monsieur le Président, vous êtes le fils du Président Félix Houphouët-Boigny, qui nous a enseigné le dialogue. Nous nous appuierons sur le dialogue pour régler nos divergences. Ne prenons pas des engagements d’une heure dans une salle, qui par la suite ne reflèteront pas la réalité sur le terrain. Faites donc comme Félix Houphouët-Boigny. Travaillez à nous mettre en équipe ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire: Que veut M. Albert Mabri Toikeusse?

Pour qui connait Albert Mabri Toikeusse, c’est que c’est quelqu’un de « froid et méthodique ». Ce mécontentement ne saurait donc être interprété d’anodin. Le chef du parti de Robert Gueï a certainement voulu faire passer un message au président du RHDP, et par-delà à son dauphin putatif, d’autant qu’entre ce dernier et lui ce n’est pas la lune de miel.

« Et il a réussi », estiment certains observateurs. D’ailleurs sa dernière publication sur Facebook qu’il n’a pas eu le courage d’assumer (retirée quelques minutes plus tard) était, on ne peut plus claire, concernant sa désapprobation au choix de Gon Coulibaly.
« Il vaut mieux faire le choix rationnel, c’est plus prudent M. le Président Alassane Ouattara. Nous voulons un candidat de la raison et non de l’émotion. Écoutons davantage et plutôt les militants de la base que des formatés à distraire », avait-il écrit, avant de retirer le post quelques minutes plus tard du réseau social.

Depuis longtemps, beaucoup au sein du parti unifié, voire même au-delà, disent qu’il n’allait jamais accepter que Gon Coulibaly soit le successeur d’Alassane Ouattara, au motif que les deux visent le même objectif : être le candidat du RHDP à la présidentielle de 2020. Et sa vive sortie de ce jeudi vient donner raison à ces personnes. Va-t-on donc assister à l’implosion du RHDP ? Observons.

Source : Afrik Soir