L’antipaludique Plaquenil efficace dans le traitement du Coronavirus

0
177

Des essaies cliniques effectués sur 24 malades,au Plaquenil s’avèrent efficaces dans le traitement du Coronavirus.certains experts appellent à la prudence.

Le professeur Didier Raoult, infectiologue et directeur de l’IHU Méditerranée Infection de Marseille, après une étude menée sur 24 patients, affirme que l’antipaludique Plaquenil est efficace dans le traitement du coronas virus.

L’antipaludique Plaquenil , fait disparaitre le virus en six jours…

En effet, selon le professeur, en six jours de traitement à l’antipaludique Plaquenil , le virus avait disparu chez trois quart des personnes traitées. Concrètement, le directeur de l’IHU de Marseille explique que 24 patients atteints par le coronavirus ont pris du Plaquenil et que six jours plus tard, seulement 25 % étaient encore porteurs du virus alors que 90 % de ceux qui n’avaient pas reçu ce traitement étaient toujours positifs. Ces essais cliques sont donc prometteurs et doivent être étendus à plus de malades du covid-19 pour vaincre la maladies.

Rappelons que le Plaquenil est un antirhumatismal d’action lente, ayant des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires. c’est un médicament utilisé dans le traitement du paludisme (antipaludiques).

Certains experts appellent à la prudence dans l’utilisation de ce médicament

Toutefois, certains experts appellent à la prudence dans l’utilisation de ce médicament à l’absence d’études plus poussées et à cause des nombreux effets indésirables. Ils peuvent être graves notamment en cas de surdosage.

Le laboratoire Sanofi prêt à offrir 300000 antipaludiques pour soigner les malades du covid-19

Mais le laboratoire Français Sanofi se dit être prêt à offrir des millions de doses de l’antipaludique Plaquenil pour venir a bout du coronavirus. Au regard des résultats prometteur de l’essai clinique effectué par l’infectiologue le professeur Didier Raoul, Sanofi veut donner 300000 antipaludiques pour guérir les malades Français du coronavirus.A indiqué à l’Agence France-Presse un porte-parole du laboratoire, tout en précisant que le groupe se tient prêt à travailler avec les autorités de santé françaises « pour confirmer ces résultats ».

Lire aussi: La France en guerre contre un ennemi invisible le coronavirus