Au Rwanda, la méthode dure face au Covid-19

0
64
Au Rwanda, la méthode dure face au Covid-19

Deux hommes qui ne respectaient pas le confinement au Rwanda ont été tués mercredi 25 mars dans le pays. 

Bavure ou sanction ? Les autorités du Rwanda ont décidé de ne pas transiger pour tenter de maîtriser l’épidémie et ont imposé les mesures les plus strictes du continent.

NOS SERVICES

Que s’est-il réellement passé à Nyanza, mercredi 25 mars ? Dans cette éphémère capitale située au sud-ouest du Rwanda, deux hommes qui bravaient le confinement ont été tués par la police. “Ils étaient sur une petite moto. La patrouille leur a demandé de s’arrêter, mais à la place ils ont accéléré. Lorsque les policiers les ont rattrapés, les deux hommes les ont agressés”, rapporte The New Times, un journal progouvernemental. “Les policiers ont tiré en situation de légitime défense”, explique le quotidien. La police réfute la thèse selon laquelle les deux hommes de 25 et 27 ans auraient été tués uniquement pour n’avoir pas respecté le confinement, comme l’avait dans un premier temps affirmé Bloomberg.

Si le doute est né, c’est parce que les autorités rwandaises n’ont pas la réputation de plaisanter avec l’application des règles. Tenu d’une main de fer par Paul Kagamé depuis vingt ans, le pays a, comme à son habitude, adopté la méthode dure face à la pandémie de Covid-19. Il a été le premier en Afrique à réagir. Avant même qu’un premier cas ne soit déclaré sur son sol, il a interdit les rassemblements, fermé les écoles.

Mesures les plus strictes d’Afrique

Kagamé, méchant ou héros ?”, s’interroge ainsi la déclinaison africaine de la Deutsche Welle. Alors qu’il est désormais le pays le plus touché d’Afrique de l’Est avec 41 cas déclarés jeudi 26 mars au soir, “il a imposé les mesures les plus strictes d’Afrique”, souligne Africa News. Malgré les graves conséquences économiques à venir, ses frontières ont été totalement fermées, aucun avion de passagers n’est autorisé à atterrir pendant 30 jours, “sans dérogation possible”.

À LIRE AUSSI : Afrique du Sud. Un malade du Covid-19 poursuivi pour tentative de meurtre après être sorti travailler

Tandis que la majorité des pays africains rechignent à obliger tous leurs habitants à rester chez eux – n’imposant la mesure que dans les zones du pays les plus touchées -, le Rwanda a été le premier à décréter le confinement total de sa population pour quinze jours, dimanche 22 mars. Seules les sorties pour des achats de première nécessité ou des soins sont autorisées. Pas question de balader un animal domestique ou de faire du sport, sous peine d’amende ou d’arrestation. “Cela n’a rien d’une activité ‘essentielle’”, a prévenu le porte-parole de la police. “Si vous voulez faire du sport, faites-le chez vous !