Côte d’Ivoire : La patate chaude des prisonniers politiques proches de Guillaume Soro.

0
102
La patate chaude des prisonniers politiques proches de Guillaume Soro

Chers tous, ce post sera exceptionnellement long en raison de son importance. Vous êtes donc prévenus vu l’urgence de la condition des prisonniers politiques.

Comme prévu, le Corbeau a décidé de vous donner les nouvelles des prisonniers politiques otages du pouvoir SATRAPIQUE d’abidjan. Ainsi, pour mieux comprendre les dessous de ce qui ce joue et la menace qui plane sur la vie de ses otages, nous allons faire un retour en arrière et vous saurez la haine viscérale du futur ex président de Côte D’ivoire à l’encontre de GUILLAUME KIGBAFORI SORO.

Tout commence d’abord par la visite de l’épouse franco-ivoirienne du ministre Alain Lobognon (Mme Amira Lobognon) à la prison d’Agboville où est incarcéré son époux. Une fois sur les lieux, c’est avec stupéfaction que celle-ci découvre un Alain Lobognon en piteux état et très méconnaissable.

Elle sera aussitôt informée par son époux que depuis plusieurs jours, il souffre d’un mal qui le décime et est étonné que son épouse n’en a pas été informée par l’administration pénitentiaire.Après son retour à Abidjan, Mme Lobognon et les Avocats font une déclaration.

Puis elle est contactée par les services de l’ambassade de France et Guillaume Soro pour plus de précisions. Après ces appels, l’emballement diplomatique se met en marche et l’information arrive jusqu’à l’Élysée où Emmanuel Macron est lui même étonné du manque d’humanisme D’Alassane Ouattara.

Chers lecteurs, vu l’importance de ce dossier qui si nous n’y prenons garde pourrait avoir des conséquences fâcheuses. Car aujourd’hui , plusieurs vies sont menacées notamment celui du ministre Alain Lobognon dont la santé se dégrade dangereusement de jour en jour, laissant croire que le pouvoir a décidé d’en finir physiquement avec les plus proches collaborateurs de GKS après wattao, mais, au-delà de Alain, Nous pourrions perdre d’autres valeureux fils de la Côte D’ivoire en raison de la haine mortifère de Alassane contre Guillaume Soro.

Selon le Corbeau, même si GKS ne veut pas parler de ses frères, récemment son jeune frère commissaire de police incarcéré a fait un passage à l’hôpital suite à un malaise et nous ne savons pas encore les raisons de ce malaise. Sans oublier l’honorable Kone Teyfour récemment victime d’une crise de paludisme qui va légèrement mieux aujourd’hui en cette période de COVID-19.

Chers tous, ne l’oublions pas l’honorable Teyfour est simplement en prison, pour avoir défié le ministre Hamed Bakayoko à Abobo. Après cette introduction, revenons à l’information, aux raisons qui poussent aujourd’hui la communauté internationale à vraiment ouvrir les yeux sur le dossier ivoirien.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, depuis le 14 Décembre 2019, la Côte d’Ivoire est candidate pour siéger au Conseil des Droits de l’Homme (CDH) des Nations Unies. C’est l’ex Ministre des affaires étrangères, Amon Tanoh qui à cette date avait sollicité l’appui des 193 États membres pour la mandature 2021-2023.

Malheureusement pour Ouattara, la détention arbitraire des Cadres de GPS depuis le 23 Décembre 2019 et la récente démission de celui qui conduisait la candidature ont brisé le rêve ivoirien de gagner avec brio cette place au sein de cet Organisme très stratégique.

Les signes de la perte de ce poste se sont encore amplifiés suite à la crise de CORONAVIRUS qui secoue le monde entier. En effet le 25 Mars 2020, la Haut-commissaire aux Droits de l’Homme de l’ONU, Michelle Bachelet a invité publiquement les Chefs d’Etat à libérer de toute urgence des détenus pour que la pandémie du COVID-19 ne fasse pas ravage dans les prisons.

Fort heureusement cette interpellation a été immédiatement entendue puis exécutée par de nombreux pays africains comme le Maroc,le Togo, le Niger et le Burkina, le Soudan, le Ghana… Même la grande France, notre pays Colonisateur s’y est mise en accordant la grâce à la date du 1er Avril 2020 à plus de 6266 Prisonniers.

Étrangement la Côte d’Ivoire qui est depuis le 4 Avril 2020, le 2ème pays de la CEDEAO et le 8ème sur les 54 pays africains, le plus touché par cette pandémie , a décidé de ne pas répondre à cette recommandation de l’ONU. Abidjan fait la sourde oreille.La raison est toute simple.

La libération de certains détenus n’arrange aucunement pas le Président du RHDP car pour lui, il est impossible qu’il gracie au moins plus d’un millier de Prisonniers sans que les détenus politiques, militaires pros Soro et Gbagbo ne fassent partie de la Liste. Et cela à 6 mois de l’élection présidentielle.

Selon les Barons du RHDP, cette décision remettra en cause toute la stratégie qu’ils ont bâtie autour de la confiscation du Pouvoir à travers le musellement de l’Opposition et de la grande muette. Clairement son refus de ne pas accéder à l’appel d’une Organisation qu’il courtise pourtant, a irrité le SG de l’ONU,Antonio Gueteress.

Pour le remplaçant de Ban Ki Moon, comment est ce possible que Ouattara qui lui a dit en Janvier 2020 à Addis Abeba vouloir lutter contre les violations des Droits Humains et est prêt à formuler des recommandations sur ce sujet soit totalement opposé à l’application d’une résolution émanant du Conseil de sécurité.

Quelle incongruité ! se serait il exclamé à New York. le Jeudi 2 Avril 2020 lors du huis clos de l’Assemblée générale de l’ONU. Précisons qu’au terme de cette réunion internationale,une Résolution a été adoptée par 187/193, ordonnant les pays membres à respecter les Droits Humains pendant la période de la crise sanitaire.

En clair au delà du discours diplomatique, l’ONU demande à Ouattara le respect strict de la récente mesure prise par son Conseil des Droits de l’Homme. C’est dans cette attente de l’application des dispositions des Nations Unies, que tombe le Courrier du Prisonnier politique d’Agboville sur ses conditions de détention ainsi que son état de santé.

Dans la foulée de cette mise au point adressée au DG de la RTI, Amnesty International et les Avocats de Guillaume Soro saisissent directement l’Elysée puis l’ONU pour réclamer la libération immédiate des Prisonniers politiques. Sous pression, Ouattara depuis sa cachette d’Assinie reçoit un coup de fil de Michelle Bachelet.

Durant leurs échanges, elle insista auprès de lui afin qu’il mette en liberté ici et maintenant des détenus. Le lendemain l’OMS s’en est aussi mêlée et a même menacé de façon inavouée de ne pas accompagner totalement le Gouvernement Ivoirien dans sa demande d’appui sanitaire si la situation carcérale ne connaissait pas de changement, surtout qu’un rapport alarmant en sa possession avoue clairement que le CORONAVIRUS est bel et bien présent dans les prisons ivoiriennes.

Ouattara veut il profiter du CORONAVIRUS pour laisser mourir des Prisonniers ainsi que des Gardes pénitentiaires ? L’information mérite d’être sue des concernés que j’ai cités ci dessus.Revenons pour dire qu’en plus de ces trois hautes Personnalités mondiales, Emmanuel Macron par le biais de Jean Yves Le Drian va aussi insister auprès de Ouattara.

Toujours le refrain suivant : »Tout va bien dans les prisons de Côte d’Ivoire. J’y ai fais de nombreux Investissements à coup de centaines de Milliards. Les Prisonniers vont bien et sont parfaitement traités car ils bénéficient d’ excellentes conditions. »Conséquence directe de ce retour qui lui a été fait par son Ministre des affaires étrangères, Emmanuel Macron a opposé un refus catégorique à la participation de Ouattara à la Conférence téléphonique qu’il a eut le vendredi 3 Avril 2020 avec 10 Présidents africains.

À cet effet au niveau de l’UEMOA, il a préféré les Présidents du Sénégal Macky Sall et du Mali Ibrahim Boubacar Keita. Des Diplomates en poste à Abidjan continuent de s’interroger encore sur l’exclusion de Ouattara à ce Sommet alors que la Côte d’Ivoire est le moteur économique de la Sous Région. En plus le Président Ivoirien est celui qui conduit les discussions sur l’ECO.

Précisons que cette réunion à distance avait pour but de trouver des solutions concrètes au niveau sanitaire et économique contre la propagation du CORONAVIRUS en Afrique. Vous l’avez compris, il y a bien de l’eau dans le gaz. L’axe New York, Paris et Abidjan ne parle plus le même langage.

Des désaccords clairs existent entre Ouattara et le milieu diplomatique international. Aujourd’hui la question que tous ces Hommes se posent est de savoir comment est ce possible que Ouattara puisse sacrifier la victoire de la Côte d’Ivoire au CDH en se mettant à dos une partie de la Communauté internationale à cause de sa colère incompréhensible contre Guillaume Soro et Alain Lobognon?

La transition est toute trouvée pour brandir ici ce qui oppose réellement l’ex Ministre de la Jeunesse et des Sports au Gourou du Palais Présidentiel.Les Ivoiriens doivent noter que Ouattara en veut terriblement au Député de Fresco. Ce, depuis 2007 lorsque ce dernier faisait partie des personnes qui ont conseillé à Guillaume Soro d’accepter la main tendue de Laurent Gbagbo dans le cadre d’un dialogue politique direct.

Tout va se dégrader lorsque l’ex Président de la République nomme le SG des Forces Nouvelles au poste de Premier Ministre et que deux mois après cette désignation un attentat contre son Avion dans lequel se trouvait Lobognon est organisé par des membres de l’actuel Régime.

À cette époque des noms bien connus au RDR qui avaient participé à cette tentative d’assassinat et d’atteinte à la sûreté de l’État s’étaient rendus dans la Capitale du centre pour apporter leur Yako à l’ancien Chef du Gouvernement. Mais ce ne fut pas facile la réception sur place.

Il a fallu plusieurs médiations pour taire les dissensions et réunir tous les acteurs politiques Ivoiriens autour du processus de sortie de crise. Les rapports se sont normalisées et les choses se sont donc bien passées jusqu’à l’installation de Ouattara au Palais Présidentiel en 2011. Lobognon qui croyait que la page du passé avait été tournée ,sera surpris d’être combattu dans tous les sens tout le temps qu’il a passé au Gouvernement de 2011 à 2015.

Amadou Gon, Hamed Bakayoko et Touré Mamadou remettaient en cause tous ses projets de réforme tant à la Jeunesse qu’au Sport. Les DG et DAAF de son Département Ministériel ne répondaient que de ces trois sulfureux individus. Énervé par cette situation, Lobognon s’en ait plaint auprès de Ouattara.

Je révèle qu’il a rédigé de nombreuses lettres de démission. Mais au dernier moment, il en a été dissuadé par l’ancien Dauphin Constitutionnel. Au fait c’est l’ex Président de l’Assemblée nationale que l’on visait à travers les attaques souterraines contre Lobognon. Celui-ci malgré tout avait réussi à convaincre son Poulain de ne pas franchir le Rubicon et de laisser ses ennemis se dévoiler publiquement.

Et oui, c’est ce qui sera fait lors de la CAN 2015. Bien avant l’ouverture de la compétition une réunion s’est tenue en Décembre 2014 au Ministère de l’intérieur afin de peaufiner la stratégie du dégommage de Lobognon. Des Patrons de presse dont Alafe Wakili (INTELLIGENT D’ABIDJAN), Assale Tiemoko (ÉLÉPHANT DÉCHAÎNÉ), Magloire Diop (LE SPORT) seront approchés avec des mallettes d’argent.

Une source au Palais Présidentiel prévient Lobognon sur ce qui se prépare contre lui. Mais l’Homme avait déjà annoncé qu’il partirait après avoir remis le Trophée à Ouattara. Début Janvier 2015, il en avait informé personnellement son Patron Guillaume Soro à son Domicile. Les comploteurs qui ne croyaient pas à la victoire des Éléphants seront surpris que la Coupe soit revenue de Malabo.

Que faire? Ils décident de lancer la machine de la désinformation pour salir l’image de celui qui a pourtant accompli sa mission de ramener Dame Coupe au bord de la Lagune Ebrie. Le refus de Yaya Touré de tremper dans le complot malgré les appels incessants d’Hamed Bakayoko qui est originaire de Seguela comme le Père de l’ex joueur de Manchester City ne feront pas changer d’avis l’ex Capitaine de la sélection nationale.

Finalement c’est Serey Die qui est utilisé comme l’arme fatale. Serges Aurier aussi tombe dans le jeu. Rach Nguessan Kouassi, Dago Charles, Sébastien Ouegnin mis dans le secret vont se charger sur les antennes de la RTI de leur donner la parole afin qu’ils accusent Lobognon d’avoir détourné les primes des Éléphants.

Ouattara de retour du Nigeria d’un Sommet de la CEDEAO, est rapidement briefé à l’Aéroport par Gon Coulibaly sur la nécessité de limoger Lobognon qui l’aurait insulté sur les antennes de Radio Nostalgie. Le Premier Ministre, Daniel Kablan Duncan s’y oppose mais que vaut sa voix face au Club du Grin Ministériel? Informé à la minute de tout ce qui se trame, Lobognon lance son réseau aux trousses de la Banque du Trésor public et là il est clair que jamais Ibrahim Ouattara, le Cadet du Chef de l’État n’a pas viré la totalité des 3,2 Milliards FCFA sur le compte dédié à la CAN 2015.

Oui vous l’avez compris le DAAF de la Présidence est celui qui a détourné les primes des Éléphants qu’il a distribué à tous ceux qui ont été cités plus haut dont Sidi Diallo et Sory Diabaté. Même Koné Bruno à l’époque Porte parole du Gouvernement ainsi que son Épouse ont effectivement reçu l’argent des Footballeurs. Tenez vous bien, la distribution de cet argent a eu lieu la veille du match CÔTE D’IVOIRE- CAMEROUN.

Vous comprendrez pourquoi le Régime Ouattara n’a jamais poursuivi Lobognon sur un sujet aussi populaire car les voleurs se trouvent bien au RHDP. Ouattara a classé le dossier de cette CAN car c’est son Petit frère qui a détourné l’argent. S’il y a procès il devra produire publiquement devant la Justice Ivoirienne le relevé bancaire de la Présidence qui prouve qu’il a effectivement viré intégralement tous les fonds sur le compte logé à la Banque du Trésor.

Je mets quiconque au sein du RHDP au défis de sortir ce document qui innocenterait Photocopie. Malheureusement jamais il ne sera publié.Au delà de cette affaire scabreuse, l’autre plus gros péché que Lobognon a commis, c’est qu’il s’est rendu dans la 1ere semaine du mois de Janvier 2019 au domicile de Dagri Diabaté. Sur place,il lui a porté la nouvelle exclusive de ce que Guillaume Soro n’allait pas adhérer au RHDP et qu’il entendait démissionner de la Présidence de l’Assemblée nationale.

La Grande Chancelière stupéfaite a pris son téléphone et relayé directement l’information à Ouattara qui dans le même temps a joint Gon Coulibaly pour lui demander de prendre toutes les dispositions urgentes avec le Procureur de la République Adou Richard pour que Lobognon soit jeté en prison avant le Congrès du RHDP qui devait se tenir le 26 Janvier 2019.

Ce qui a été fait le 15 Janvier 2020 car il ne fallait pas donner l’impression à l’opinion publique que l’ancien membre du Cabinet de Ouattara avait boycotté publiquement le Parti Unifié. Aujourd’hui selon nos sources très introduites au sein du RHDP,les Renseignements généraux ont informé Ouattara dans le mois de Novembre 2019 que c’est Lobognon qui détenait la stratégie d’implantation de GPS sur l’ensemble du territoire national.

À ce titre il est impossible qu’un tel Individu soit laissé en liberté quand bien même, le Président du RHDP reconnaît tous les services que l’ex Maire de Fresco lui a rendu quand il était dans l’Opposition. Alain comme il l’appelait affectueusement est celui qui tenait secret de nombreux rendez-vous nocturnes entre Ouattara et des Hommes politiques du PDCI et FPI.

Il était un Homme de confiance et une grosse tombe.Laurent Gbagbo en sait beaucoup surtout à l’époque du Front Républicain. Cela dit Lobognon emprisonné à la MACA, Ouattara va le transférer à la prison de Bassam puis y envoyer des émissaires pour le convaincre de lâcher Guillaume Soro afin d’être nommé Ministre puis bénéficier de toutes les grâces pécuniaires.

L’Homme de Fresco a tout rejeté en bloc arguant fermement que Guillaume Soro est son choix pour la Présidentielle de 2020. C’est bien entendu le retour de l’échec de cette médiation qui a mis Ouattara en colère et conduit à son transfèrement à la prison d’Agboville où il croupit dans des conditions plus exécrables que celles d’Abidjan et Bassam.

Par ailleurs, il est bon de signifier que récemment après son annonce de ne pas se présenter à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020, OUATTARA a déclaré devant son cercle restreint que Lobognon considéré comme le Chef de fil de l’aile dure de Soro ainsi que ses compagnons Soûl To Soûl, Soro Kanigui, Sekongo Félicien, Marc Ouattara, Koné Thiefour ne sortiront pas de prison tant que Gon Coulibaly n’est pas élu Président de la République de Côte d’Ivoire.

Comme vous le constatez le Dieu du RHDP a parlé et promis !En clair nous sommes dans une véritable prise d’otages de Citoyens rien que parce qu’ils refusent d’adhérer au RHDP et soutiennent sans aucun calcul le Leader générationnel. Les Ivoiriens et la Communauté internationale sont désormais informés et découvrent finalement l’autre visage du farinier Ouattara, qui pour le Pouvoir est prêt à laisser se propager le CORONAVIRUS dans les prisons ivoiriennes afin que meurent nos frères et sœurs.

Que va t il se passer?La Communauté internationale, les Leaders politiques, la Société civile, l’Armée, les Gardes pénitentiaires ainsi que les Prisonniers eux-mêmes vont ils laisser se réaliser ce génocide que prépare Ouattara dans les prisons ivoiriennes? Mais rassurez vous qu’au delà du gros dos qu’il fait, Ouattara a bel et bien reçu un délai de moins d’un mois pour libérer les prisonniers politiques auquel cas il devra assumer toutes les conséquences de ce qui surviendra en Côte d’Ivoire pendant et après l’épidémie de CORONAVIRUS.

Wait and see!

Lire aussi : Comment sont traités les prisonniers ivoiriens en cette période de coronavirus?

Source : Union Des Soroïstes « UDS »