Covid-19 Afrique: un manque de lits de réanimation et de respirateurs

0
102

Le nombre de lits de réanimation et de respirateurs est inquiétant en Afrique. Un manque criard de ce matériel de secours est déplorable.

Les lits de réanimation et les respirateurs sont des soins spécialisés. Ils ont pour but de suppléer à une défaillance vitale d’un ou de plusieurs organes de l’organisme.

Avec cette crise sanitaire mondiale du Covid-19,certains Etats Africains sont à nu. Ce matériel de premier secours est quasi inexistant en Afrique. Curieux tout de même quand certains chef d’états Africains se taguaient bien souvent de leur croissance à deux chiffres, alors que le système de santé est inexistant chez eux!

Ce matériel de prise en charge de malades en difficulté respiratoire en cas d’aggravation de toute maladie et principalement le Covid19, n’est pas suffisant dans les pays africains.

Jeune Afrique a toutefois pu recueillir des données pour certains pays.

Le nombre des lits de réanimation par pays :

– Burkina Faso 15 lits (dont 8 pour le seul CHU de Tengandogo).
– Somalie 15 lits.
–République du Congo 20 lits.
–Gabon 22 lits.
– Malawi 25 lits.
– Mali 40 lits.
– RDC 50 lits.
–Ouganda 55 lits.
– Kenya 130 lits.
– Sénégal 80 lits.
– Tunisie 450 à 500 lits.
– Afrique du Sud 1 000 lits (dont une bonne partie au sein des établissements du groupe privé Netcare).
– Algérie 2 500 lits (mais beaucoup jugent ce chiffre très optimiste et parlent de quelques centaines).
– Maroc 3 000 lits.

Des chiffres qui ne seraient pas toujours confirmés par les autorités compétentes.

Combien de respirateurs ?

-1 dans toute la Sierra Leone

-3 en République centrafricaine.
– 4 au Togo (où 250 appareils sont en commande).
– 5 au Niger.
– 10 en République du Congo.
– 11 au Burkina Faso.
– 15 à 20 au Cameroun.
– 20 en Côte d’Ivoire (où 18 ont été commandés début avril).
– 56 au Mali, selon le ministère de la Santé (15 dans le privé, 41 dans les hôpitaux publics, et 60 autres en commande auprès du fournisseur chinois Mindray).
– 60 en Tanzanie.
– 80 au Sénégal.
– 400 à 500 appareils au Nigeria (mais les plus pessimistes en évoquent seulement 169).
– 2 500 en Algérie, selon les autorités, qui tentent actuellement de mettre sur pieds une filière de fabrication locale.
– 3 000 au Maroc, où les autorités sont engagées dans la même démarche et annoncent 500 nouvelles unités produites dès la semaine prochaine.
– 6 000 en Afrique du Sud, dont 4000 dans les établissements privés.

On en déduit aisément, le manque critique et criard au regard du nombre de la population par pays.

De plus, le matériel n’est pas seul en cause. Le problème tient aussi au personnel disponible et formé pour utiliser et soigner la population.

Si l’on n’y prend garde, on assistera impuissant à un désastre humanitaire en Afrique.

Lire aussi : Le Préfet Mr Koné Sinhidou dénonce les fake news sur le Covid-19 dans la région d’Agneby-Tiassa.