Le premier sommet de la CEDEAO par visioconférence

0
56

Le premier sommet virtuel de la CEDEAO, s’est tenu hier au Burkina. En visioconférence, les Etats membres veulent mutualiser leurs efforts contre le coronavirus.

Les africains veulent s’unir pour battre la pandémie…

A travers cette visioconférence, l’on ne veut plus être en reste des nouvelles technologies. A l’instar de l’Union Européenne, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a eu son premier sommet virtuel. L’agence ouest africaine de la santé basée au Burkina Faso a été chargé de la riposte contre le coronavirus. Les africains veulent ainsi mutualiser leurs efforts pour venir à bout de cette pandémie.

En effet selon le journal L’Observateur Paalga, le président Mahamadu Buhari, du Nigeria a été mandaté. Il devra mettre sur pieds un plan de riposte contre cette pandémie.

Simple action de communication pour se donner bonne conscience, ou réelle perspective d’avenir en cas d’empêchement ? Pour l’heure il est hâtif de se prononcer sur cette question. Mais dores et déjà on peut répondre que rien ne remplace une discussion physique. La visioconférence tout comme les conférences physiques comportent des gènes.

La visioconférence comme mode de rapprochement

Actuellement ou le monde entier est confiné à cause de la pandémie du coronavirus, le télétravail est le moyen le plus adéquat de rapprochement. Aussi cette session virtuelle conserve le même protocole et les mêmes procédures qu’une réunion physique impliquant les dirigeants des pays concernés. Durant deux heures entières ils ont discutés sur le contexte de la pandémie actuelle comme ce fut le cas de l’Ebola .

Ce fut aussi un énorme défi pour les informaticiens de la CEDEAO, pour ce qui concerne la qualité de la conversation numérique à multiples interlocuteurs mais aussi la sécurité contre les intrusions malveillantes.

Umaro Sissoco Embalo doit nommer un premier ministre

A cette conférence, il a été demandé à Umaro Sissoco Embalo de nommer un premier ministre. Lui dont l’élection a été controversée le 29 décembre dernier face à Domingos Simoes Pereira. Il a jusqu’au 22 mai prochain pour nommer son premier ministre.

Lire aussi : Côte d’Ivoire: élections 2020,une délégation de la CEDEAO à Abidjan