France : Déconfinement, Edouard Philippe attendu à l’assemblée nationale

0
63

Édouard Philippe doit présenter son plan de déconfinement à l’assemblée nationale. Il va également donner des explications sur les droits des chômeurs.

Edouard Philippe, attendu de pied ferme par les Français

Attendu de pied ferme par les élus locaux Français, Edouard Philippe devra être plus qu’éloquent, mieux convaincant . Alors que le coronavirus n’est pas totalement derrière nous, le chef du gouvernement va expliquer au peuple, comment il compte relancer la machine étatique et stopper la recrudescence du coronavirus.

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a donné la date du déconfinement qui est le 11 mai 2020. Techniquement cela est t-il faisable ? sans que nous assistions à une deuxième vague de la pandémie?

Selon la Direction générale de la santé, le nombre de patients Covid-19 en réanimation est de 4 608 personnes. On peut constater une baisse pour la 19e journée d’affilée.

Deconfiner pour sauver l’économie certes mais à quel prix?

Le nombre de décès à ce jour est de 23 293 morts ,avec 437 morts ces dernières vingt-quatre heures, dont 295 dans les hôpitaux. Ce faible ralentissement de la pandémie à coronavirus est t’il rassurant dans ce climat de méfiance ? Il faut de confiner certes pour sauver l’économie, mais est ce que toutes les mesures de sécurité envisagés seront t’elles efficaces pour stopper une deuxième vague de la maladie?

les critères sanitaires, les objectifs et les règles dans tous les secteurs, ont t’ils suffisamment été passé en revue pour envisager le déconfinement le 11 mai comme annoncé par Emmanuel Macron?

C’est à 15 heures précise heure de Paris ,que Édouard Philippe donnera des explications selon le journal le monde, notamment : sur la reprise des écoles, les commerces, les entreprises, les tests et isolement des malades, ainsi que le port des masques et rassemblements.

La question du chômage non moins importante, les conditions de son application devront également être élucidées par Édouard Philippe .

Lire aussi : La France en guerre contre un ennemi invisible le coronavirus