France : « Allez dire à la fille d’Ibrahim Coulibaly que l’assassin de son père est parmi ceux qui l’ont envoyé porter plainte contre Soro Guillaume »

0
37
France : « Allez dire à la fille d'IB que l'assassin de son père est parmi ceux qui l'ont envoyé porter plainte contre Soro Guillaume »

« Allez dire à la fille d’Ibrahim Coulibaly que l’assassin de son père est parmi ceux qui l’ont envoyée porter plainte contre Soro ». Telle est la révélation d’un proche de Guillaume Soro, visé par une plainte à Paris, par des proches de l’ex-sergent chef putschiste et patron du Commando invisible, tué en mai 2011 à Abidjan, par des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, favorables au Président Alassane Ouattara), selon plusieurs médias de l’époque.

Il paraît qu’une dame, se disant fille d’Ibrahim Coulibaly aurait déposé plainte contre Guillaume Soro à Paris pour l’assassinat de son père. Allez y dire à la fille d’IB en question que son père, le jour de sa mort, n’était pas un officiel de la République.

Il était un rebelle qui avait tenté de faire un coup d’État contre le Président nouvellement élu. La vidéo de sa déclaration de coup d’Etat est là pour illustrer mes propos.Allez y dire également à la fille d’Ibrahim Coulibaly que ce sont les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et non les Forces Armées des Forces Nouvelles (FAFN) qui ont abattu Ibrahim Coulibaly dans le cadre de leur objectif de mater sa rébellion.

Dites lui que les Forces Républicaines ont été créés le 17 Mars 2011 par le Président de la République et que c’est lui qui en était le Chef suprême. C’est sous ses ordres que ces Forces ont agit. Et c’est lui qui a ordonné aux Forces Républicaines, sous son commandement direct, de désarmer par la force Ibrahim Coulibaly.

Les vidéos sont là également pour le prouver. En langage militaire, donner ordre de désarmer par la force un ennemi, c’est donner ordre de le tuer s’il le faut.La fille de Ibrahim Coulibaly et la plainte contre SoroJe rappelle qu’il a donné ordre de prendre vivant Laurent Gbagbo. C’est ce qui a été fait.

S’il avait demandé de le desarmer par la force, Laurent Gbagbo serait peut-être aujourd’hui un homme mort. Guillaume Soro n’est donc pas le donneur d’ordre de l’offensive sur Ibrahim Coulibaly. C’est le chef suprême des armées qui en est le donneur d’ordre. Il ne faut donc pas lâcher la proie pour l’ombre.

Allez y dire à la fille d’IB que le jour où son père a été abattu suite à un combat féroce qu’il a mené avec les Forces Républicaines de de Côte d’Ivoire (FRCI) et non avec les Forces Armées des Forces Nouvelles(FAFN), Guillaume Soro n’était pas ce jour là en Côte d’Ivoire. Allez y dire enfin à la fille d’IB que Guillaume Soro n’est pas l’assassin de son père. Qu’elle cherche son assassin ailleurs,parmi ceux qui l’ont envoyés pour porter plainte contre Guillaume Soro.Parmi ceux qui ont donné l’ordre de le désarmer par la force.

Lire aussi : Affaire Soro : 19 nouvelles arrestations dont des militaires

Afriksoir