CÔTE D’IVOIRE / ELECTIONS 2020 : EN PRÉSENCE DE L’ONU, L’OPPOSITION IVOIRIENNE REJETTE LA CEI ET LE CHRONOGRAMME ÉLECTORAL

0
21
CÔTE D'IVOIRE / ELECTIONS 2020 : EN PRÉSENCE DE L’ONU, L’OPPOSITION IVOIRIENNE REJETTE LA CEI ET LE CHRONOGRAMME ÉLECTORAL

Une délégation de haut niveau de l’opposition significative Ivoirienne (EDS, CDRP, URD, LIDER, CAP-UDD) a rencontré à sa demande, le mercredi 3 juin 2020 au siège du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), monsieur Phillipe POINSOT et madame Carol-Flore SMERECZNIAK, respectivement coordinateur résident du système des Nations Unies et représentant résident du PNUD.

L’opposition rejette le calendrier électoral de la CEI et saisit le PNUD. Signalons que cette rencontre a aussi enregistré la participation du représentant spécial du secrétaire général de L’ONU en Afrique de l’Ouest, docteur IBN CHAMBAS, par vidéo conférence depuis Dakar.

Il était question pour l’opposition significative Ivoirienne conduite par les professeurs Georges-Armand Ouegnin et Maurice Kakou Guikahué, de signifier clairement aux partenaires au développement que sont le système des nations unies et le PNUD, leur rejet de l’organe électoral actuel et du chronogramme électoral tel que dévoilé par la Commission Électorale Indépendante.

Les partis politiques de l’opposition significative ont à cet effet remis une déclaration aux partenaires au développement dans laquelle ils stipulent: »(…)En conséquence de ce qui précède, les Partis politiques de l’opposition ivoirienne, signataires de la présente déclaration :

○rejettent le calendrier annoncé par le Président de la CEI qui n’est pas consensuel ;○dénoncent et condamnent une fois encore, les attitudes cavalières et méprisantes adoptées par le Gouvernement et ses démembrements depuis le début des discussions relatives à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020; ○prennent à témoin le PNUD et la communauté internationale, facilitateurs de la dernière rencontre du 06 mai 2020, sur les risques que fait peser sur le processus électoral, la propension du pouvoir au passage en force ; ○invitent les facilitateurs à créer le consensus et le climat de confiance entre les principaux acteurs du processus électoral; ○demandent à cet effet, la convocation urgente d’une rencontre de consensus entre les principaux acteurs du processus électoral sous la facilitation du PNUD.

Les Partis politiques de l’opposition demandent à leurs militants et militantes de se mobiliser pour la réussite de l’opération des audiences foraines actuellement en cours et de rester vigilants, mobilisés et à l’écoute des mots d’ordre.

La rédaction