AFRO-AMÉRICAIN TUÉ À ATLANTA : LA CHEFFE DE POLICE DÉMISSIONNE

0
65
La cheffe de la police d'Atlanta a démissionné après qu'un policier a mortellement blessé Rayshard Brooks, un suspect afro-américain au cours d'une tentative d'arrestation.

Un homme noir tué par un policier d’Atlanta a entraîné la démission de la cheffe de police et d’importantes manifestations dans la ville.

Rayshard Brooks, un Afro-Américain de 27 ans, était endormi dans sa voiture, dans l’allée du service au volant d’un restaurant rapide Wendy’s, empêchant les gens de passer, lorsque la police a voulu l’arrêter vendredi soir dans la capitale de l’État de Georgie.

L’homme noir a résisté à son arrestation et serait en état d’ébriété, indique le rapport du Bureau d’enquête de Georgie. Les images de surveillance vidéo montrent qu’au cours d’une lutte physique avec les agents, Brooks s’est emparé du pistolet à impulsion électrique de l’un des agents et a pris la fuite, selon le rapport.Les agents ont poursuivi Brooks à pied et pendant la poursuite Brooks s’est retourné et a pointé le pistolet à impulsion électrique vers l’agent.

L’agent a utilisé son arme à feu, touchant Brooks, indique le document.M. Brooks a été transporté vers un hôpital et a été opéré, mais il est décédé peu après, déclare le rapport, qui ajoute qu’un agent a été blessé. C’est la mairesse d’Atlanta Keisha Lance Bottoms, dont le nom a été avancé comme une possible colistière du démocrate Joe Biden pour l’élection présidentielle de novembre, qui a annoncé la démission de la cheffe de police Erika Shields, qui a dirigé le service pendant plus de 20 ans.

En raison de son désir qu’Atlanta soit un modèle de ce qu’une réforme significative devrait être dans tout le pays, Erika Shields a présenté sa démission immédiate de chef de la police.Keisha Lance Bottoms, mairesse d’AtlantaUne femme aux cheveux bruns et courts, portant l’uniforme de la police, regarde au loin.La cheffe de police d’Atlanta Erika Shields. La mairesse a indiqué que l’agent ayant tiré sur Rayshard Brooks a été congédié.

Un autre agent a été suspendu.Je crois fermement qu’il y a une différence claire entre ce qu’une personne peut faire et ce qu’elle doit faire, a dit Mme Bottoms. Je ne pense pas que l’usage de la force était justifié dans ce cas-ci, a-t-elle ajouté. Les manifestants de retour dans la rueAtlanta a été le théâtre de violentes manifestations en réaction à la mort de George Floyd aux mains de la police de Minneapolis le 25 mai.

Les manifestants sont retournés en masse dans la rue samedi pour protester contre la mort de Rayshard Brooks, entourant le restaurant Wendy’s où il est mort et bloquant des rues alentour.Samedi soir, la manifestation a dégénéré quand les vitres du restaurant ont été fracassées. La police a alors tenté de disperser les manifestants avec des gaz lacrymogènes, sans succès.

La foule a finalement mis le feu au restaurant, le laissant en ruines, ainsi qu’à des voitures stationnées tout près. Sous la protection de la police, les pompiers ont mis plus d’une heure pour pouvoir approcher le restaurant, qui était entouré de protestataires.En soirée, des manifestants se sont dirigés vers la I-75/85, une autoroute très fréquentée située à proximité, bloquant la circulation sur des kilomètres.À Atlanta, 48 incidents impliquant des policiers, dont 15 mortels, ont fait l’objet d’une enquête cette année.

La rédaction