COTE D’IVOIRE : PLUS DE SIX SEMAINES D’ABSENCE DU PREMIER MINISTRE

0
44
PLUS DE SIX SEMAINES D'ABSENCE DU PREMIER MINISTRE

L’etat de santé du premier ministre ivoirien, la question alimente les rumeurs les plus folles dans les maquis à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire.

Mais la vérité, c’est que l’état de santé de Amadou Gon Coulibaly est incompatible avec la fonction et les exigences d’un Chef d’État dans un pays comme la Côte d’Ivoire.

Selon des informations, AGC aurait subi une seconde transplantation cardiaque après son évacuation sanitaire le 2 mai dernier. John Bernie Grown, un cardiologue qui intervient au centre hospitalier et universitaire vaudois en Suisse approché par un média panafricain. Son avis sur la question a valeur d’un cours de cardiologie : « je n’ai pas des éléments précis des examens du Premier ministre ivoirien, mais je vais essayer de vous expliquer en quelques mots ce qui se fait dans le cas des greffes de cœur.

Tout d’abord, une hospitalisation de trois semaines à un mois est nécessaire, suivie d’un séjour dans un centre de convalescence, afin de mettre en place une réadaptation progressive à l’effort. Le cœur greffé n’est plus innervé. Il bat plus vite au repos et réagit plus lentement en cas d’exercice physique. Après la transplantation, les personnes greffées sont plus vulnérables aux infections.

Pendant les deux à trois premiers mois, il leur est conseillé d’éviter les lieux publics surpeuplés (cinémas, théâtres, restaurants, etc.). Dans un contexte de crise sanitaire mondiale, le Premier ministre ivoirien doit être « ultra protégé », et en principe, en accord avec son médecin, la reprise de l’activité professionnelle est possible dans les trois à six mois après la transplantation », a-t-il indiqué.

En Côte d’Ivoire, l’élection présidentielle est prévue pour se tenir le 31 Octobre 2020. Une élection qui sera précédée d’une éprouvante période de pré-campagne et de campagne, où les candidats sont appelés à parcourir les quatre coins du pays. Au sein du RHDP, la tendance serait de plus en plus à une implosion quasiment inévitable.

Entre pros-Hamback (Hamed Bakayoko) en grande difficulté depuis les révélations sur son implication dans le trafic de drogue dans le pays par Vice, pros-AGC (Amadou Gon Coulibaly, fortement contesté en off ) et ceux qui verraient bien le président Alassane Ouattara rempiler pour un troisième mandat, c’est une lutte sans merci.

Selon nos informations, un réaménagement de l’équipe gouvernementale devrait intervenir dans les prochaines semaines. Amadou Gon Coulibaly, qui a barré au stylo rouge le nom de Hamed Bakayoko pour lui succéder, insiste auprès du Chef de l’État ivoirien pour que Patrick Atchi le remplace à la primature.

Wait and see.PDCI24 avec LSI AFRICA