Côte d’Ivoire : A quatre mois des élections présidentielle, l’étau se resserre autour du pouvoir d’Abidjan, les révélations d’une rencontre entre le gouvernement et l’Union Européenne.

0
77
Côte d'Ivoire : A quatre mois des élections présidentielle, l'étau se resserre autour du pouvoir d'Abidjan, les révélations d'une rencontre entre le gouvernement et l'Union Européenne.

A 04 mois de la présidentielle d’octobre 2020, l’étau se resserre sur la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) en quête de légitimité pour le maintien du pouvoir d’Etat.

En effet, l’Union Européenne, le partenaire éternel de la Côte d’Ivoire vient d’apporter une cinglante réplique au pouvoir d’Abidjan dans le cadre du processus électoral. Linfodrome vous livre quelques points de la rencontre du mardi 23 juin 2020 entre l’Union Européenne et la délégation du gouvernement ivoirien conduite par le ministre Aly Coulibaly.

Le mardi 23 Juin 2020 une importante réunion dénommée  » Dialogue politique » s’est tenue entre l’Union Européenne et le Gouvernement Ivoirien conduit par Aly Coulibaly. Au lendemain de cette rencontre que la presse RHDP a passé sous silence, nous avons contacté une source diplomatique qui y a pris part et a bien voulu se confier à notre rédaction. »Cette rencontre était nécessaire.

L’Union Européenne au-delà du point qui a été fait sur la Coopération économique entre votre pays et les États Européens, n’a pas été tendre avec le Gouvernement Ivoirien. En effet pour l’UE les conditions ne sont pas réunies pour aller aux élections présidentielles le 31 Octobre 2020.Elle s’est appuyée sur le cafouillage autour de l’opération d’identification (CNI et RLE), l’environnement politique surchauffé et la propagation de la pandémie de COVID-19.

Séance tenante l’UE a recommandé vivement à la délégation gouvernementale de libérer les Députés emprisonnés et de favoriser le retour d’exil de tous les Acteurs politiques pour apaiser l’atmosphère.Enfin l’UE a clairement révélé que la menace terroriste est une réalité implacable qui pèse sur la Côte d’Ivoire.

Par conséquent toute pagaille autour du processus électoral serait un appât pour les Djihadistes dans le but de déstabiliser fortement la Côte d’Ivoire qui est le moteur économique de l’UEMOA. Situation qui mettrait en difficulté les intérêts économiques des Entreprises européennes et surtout la mise en œuvre de l’ECO. »Sincèrement nous avons écouté les explications du Ministre des Affaires étrangères ainsi que son Collègue de la Justice qui avouons-le n’ont pas rassuré les Ambassadeurs qui ont pris part à cette rencontre.

De toutes les façons, une déclaration de l’UE sur la Côte d’Ivoire est attendue dans le mois de Juillet 2020. Elle fera ressortir de façon précise tous ces éléments que je viens d’évoquer. Mais en attendant le Président Ouattara doit prendre des dispositions urgentes pour éviter de se mettre à dos l’UE. C’est le conseil que je peux lui donner au vu de ce qui se dit dans les milieux diplomatiques. »Source :

Vox Poluli