Une députée pro-Mabri casse les papo sur Sidiki Konaté : « Il ne fait que percevoir les indemnités de vice-président du Conseil régional sans participer aux activités »

0
29
Une députée pro-Mabri casse les papo sur Sidiki Konaté : « Il ne fait que percevoir les indemnités de vice-président du Conseil régional sans participer aux activités »

Le lundi, encore, Konate Sidiki, Ministre de l’Artisanat et coordonnateur du RHDP dans le Tonkpi a donné une sorte d’ultimatum au Dr Albert Toikeusse MABRI, président du Conseil régional de Tonkpi, de revenir au RHDP d’ici un mois, sinon qu’il dégage de la présidence du Conseil Régional du Tonkpi. Et c’est l’Honorable Eveline Taly KPONH, élue de la Région, qui vient recadrer sèchement l’envoyé du RHDP.

« … On le croyait attiédi après la vague d’indignation qui a suivi ses propos discourtois et extrêmement confligènes sur le président Albert Toikeusse MABRI. Celui qui se découvre sur le tard ‘‘fils de la Région’’ est encore monté sur ses grands chevaux, comme s’il était à la conquête d’une hypothétique légitimé dans le Tonkpi, donne toujours de la voix, dévoyant ainsi tous les codes et principes de bienséance dans la région. Selon les propos largement relayés sur les réseaux sociaux et dans les colonnes de certains journaux, l’ancien porte-parole des rebelles, aujourd’hui chantre de la philosophie du « tabouret’’, donne le mois de juillet à un élu pour lui céder son poste.

Faut-il en rire ? Faut-il en pleurer ? Une sortie si inopportune pour le ministre de la République qui met à découvert sa propre méconnaissance des procédures les plus élémentaires. M. Sidiki Konaté, en tant que 2ème Vice-Président du Conseil Régional du Tonkpi, ignore toutes les dispositions légales et procédurales en ce qui concerne la gestion d’un Conseil régional. D’ailleurs, depuis qu’il est à son poste de Vice-Président du Conseil, il ne fait que percevoir les indemnités attachées à son rang, sans jamais participer aux activités de ce Conseil. Il a toujours brillé par son absence aux réunions du bureau et les sessions depuis 2018. Un absentéisme qui explique éloquemment son désintérêt manifeste pour tout ce qui touche la Région. …

Affaire Ultimatum à Mabri au Conseil Régional du Tonkpi

La 1ère session ordinaire de l’exercice 2020 du Conseil régional des 10 et 11 juin 2020, s’est même transformée en réquisitoire contre ce vice-président, grassement rémunéré, mais porté disparu. C’est bien le Dr Albert Toikeusse MABRI qui a plaidé pour un sursis, et a donné une période d’observation au Sieur Sidiki. Et c’est ce même Monsieur qui se met dans une posture de défiance aujourd’hui. En clair, tout le monde dans Tonkpi connait les appétits de Sidiki Konaté, qui pense naïvement que les muscles peuvent s’imposer partout.

En clair, tout le monde dans Tonkpi connait les appétits de Sidiki Konaté, qui pense naïvement que les muscles peuvent s’imposer partout.

C’est par pure ignorance qu’il pense que si Albert Toikeusse MABRI qui a été élu sur la bannière du RHDP, conquiert le pouvoir d’Etat aujourd’hui, lui, un parfait soustrait de toutes les actions du développement dans la région, peut s’emparer du fauteuil régional. Où était Sidiki Konaté quand plusieurs élus PDCI tournaient casaque pour rejoindre le RHDP ? Leur a-t-il demandé de rendre leurs sièges au PDCI ? A-t-il dit au PDCI de reprendre ses sièges de Conseil Régional qu’occupent encore ces pourfendeurs au RHDP ? (…) MABRI a été élu à plus de 86% des suffrages exprimés dans la Région.

Il n’est pas nommé et jamais il ne laissera cet outil de développement aux mains d’un Sidiki Konaté qui bien qu’étant Député de Man, n’arrive dans cette ville que de façon accidentelle. A toutes fins utiles, Mabri n’est pas nommé pour libérer le « tabouret’’, mais bien élu par un des meilleurs scores en Côte d’Ivoire… ». L’élue a invité les cadres et les populations á rester sereins et à continuer à œuvrer au rayonnement de la région avec le digne Président Albert Toikeusse Mabri.

O. Chériff