Côte d’Ivoire/Justice : L’avocat Simone Gbagbo dit ne rien pouvoir confirmer à la demande de divorce de Laurent Gbagbo

0
279
L'avocat Simone Gbagbo dit ne rien pouvoir confirmer à la demande de divorce de Laurent Gbagbo

Suite à l’annonce de demande de divorce de Laurent Gbagbo à Simone, l’avocat de l’ancienne première dame, Maitre Ange Rodrigue Dadjé, 46 ans, a donné de la voix sur son mur le lundi 21 juin 2021.

Il affirme qu’il « ne confirme rien ». L’affaire de demande de divorce de l’ancien pensionnaire de la Cour pénale internationale (CPI) à Simone continue d’exploser la toile. Certainement acculé par les coups de fils et les messages dans son téléphone, Maitre Ange Rodrigue Dadjé a fini par se lâcher. « De grâce, ne remplissez pas mon téléphone de coups de fil et de messages. Je ne confirme ou n’infirme rien. La personne à qui est imputée un communiqué est la plus habilitée à l’infirmer ou le confirmer. Merci », avant d’ajouter, « « enfin pour ceux qui croient en Dieu, tout est grâce, même la méchanceté des autres », a-t-il écrit sur son mur.

En clair, il l’a dit sur un ton de dépit car ce n’est pas à lui de confirmer une telle information. En effet, Me Claude Mentenon, avocat de Gbagbo a annoncé le lundi 21 juin 2021 que Laurent Gbagbo a officiellement demandé le divorce à son épouse Simone Ehivet Gbagbo, devant le tribunal de première instance d’Abidjan. « Monsieur Laurent Gbagbo annonce qu’en raison du refus réitéré depuis des années de Dame Simone Ehivet de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques, il s’est résolu à saisir ce jour, le Juge des affaires matrimoniales du Tribunal de Première Instance d’Abidjan, d’une demande de divorce », avait déclaré Me Claude Mentenon, avocat à la Cour.

L’avocat avait pris le soin de préciser que « cette annonce ne sera suivie d’aucun commentaire ».Toutes les tentatives pour joindre Me Claude Mentenon sont restées vaines, aussi bien sur son numéro Whatsapp que privé. Toutefois, son secrétariat qui a envoyé le communiqué aux médias a confirmé qu’il émanait du cabinet d’avocat mais qu’il n’y aurait pas de commentaires.

Notons que la nouvelle de la demande de divorce de Laurent Gbagbo à l’ex-première dame intervient quatre jours après son retour aux abords de la lagune Ebrié.

La rédaction