Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020: Soro Guillaume et Jean-Louis Billon, tandem souhaité par les jeunes ivoiriens

0
130

Ça se murmure un tandem, Soro Guillaume et Jean-Louis Billon. Soro Guillaume et Jean-Louis Billon occupent en ce moment. ils formeront un bon tandem pour les élections à venir. 

 Les murmures dans le milieu de la jeunesse ivoirienne. Les jeunes qui composent plus de 85% de l’électorat ivoirien, réfléchissent sur une éventualité sur les deux jeunes poids lourds de la politique ivoirienne pour les présidentielles qui s’annoncent avec beaucoup d’inquiétude, en 2020. Pour les uns, on ne fait pas du neuf avec du vieux et pour les autres, il faut absolument un sage, mais qui ? La plupart des ivoiriens, considèrent qu’il est temps de congédier leurs aînés qui se sont embourbés dans la politique et dont ils ont maille à s’en sortir, mais où les mettre, voilà l’épineuse question, car ils se croient encore valides et utiles. A vrai dire, Gbagbo, Bédié, Ouattara, les ivoiriens, les considèrent trop tâchés et ils veulent passer à d’autres expériences, celle des jeunes comme Soro Guillaume et Jean-Louis Billon, s’enfle. Mais, pour Soro, il se pose un réel problème d’équité et de moral.

Il se reconnait étant le père de la rébellion et les victimes, réclament dommages et intérêts, surtout de la sincérité dans son mea culpa. Il cherche les mots pour prouver cette bonne foi, mais s’il les trouve, sous quelle bannière, ira-t-il à ces élections majeures ? Quant à Jean-Louis Billon, le temps a fait éponger son passage étriqué au RDR dont il s’est servi pour briguer la présence de la région du Hambol. Il lui appartient de se battre contre le pouvoir qui le trouve trop ambitieux et capable de renverser les tendances, qui veut lui coller absolument, des délits fiscaux sur le dos pour le stopper, comme il a réussi contre les autres. Il tient, mais, ne sent pas le soutien de sa famille politique le PDCI RDA qui est dans d’autres calculs du portrait-robot de son prétendant. Tantôt, certains proches de l’ethnie du président Bédié, le président du PDCI RDA, le poussent à y aller et ils se battent pour le convaincre à s’engager. Le président Bédié sait très bien qu’aucun sponsor ne l’accompagnera vu le poids de son âge. Cette attitude, freine l’élan de ces jeunes cadres de ce parti, au fait de la technologie du moment, comme Jean-Louis Billon.

Au FPI, le président Gbagbo Laurent a besoin de son appareil politique pour chambouler les donnes. Mais il se trouve qu’au-dessus de sa formation politique, il y a trop d’épées de Damoclès. Assoa Adou qui l’a désigné pour porter sa parole, devient fébrile, face à la détermination de sa femme Simone Gbagbo, qui veut aller à tout prix à toutes ces élections-là, peu importe, les conditions. Il y a Affi N’guessan qui tient juridiquement le logo du parti et les reines et n’est pas prêt à lâcher le morceau. Qui est ce jeune loup du FPI de Gbagbo, en liberté, possédant ses avoirs, capables aujourd’hui, de parler en son nom, sans être une cible ? Au RDR, RHDP unifié, leur mentor de Alassane Dramane Ouattara, fait des calculs et tous les appels de phare lui conseillant de ne plus se candidater, lui passe, sur sa calvitie et il met tout le monde dans le doute. Mais aucun de ses paires, ne veut le cautionner. Il se murmure qu’en cas de désistement, c’est son premier ministre Amadou Gon Coulibaly qu’il compte lancer. Là aussi, il y a un souci, car dans le nord où ce dernier est natif, il n’est pas trop en odeur de sainteté avec sa base qu’il le trouve trop méchant, à la rigueur sanguinaire. Il y a fait tuer des proches de Soro et ça, ses parents, ne sont pas prêts de lui pardonner ces crimes.

Décidément, ça chauffe dans les QG des partis politiques ivoiriens. Mais les jeunes veulent passer à autre chose. Il se murmure que le duo, Soro Guillaume et Jean-Louis Billon, bien orchestré, pourrait apporter un réel changement.

Joël ETTIEN Businessactuality.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici